Vasiliy Lomachenko vs Teofimo Lopez : la belle et la bête

Publié par

Teofimo Lopez (15-0, 12 KOs) dit qu’il ne laissera pas le soin aux juges de décider qui va gagner quand il affrontera Vasiliy Lomachenko dans leur combat d’unification en avril ou mai de cette année. La date et le lieu du combat sont toujours en cours de négociation.

Lopez souhaite que le combat ait lieu si possible à New York, et il pourrait obtenir ça. Lomachenko a déjà combattu quatre fois à New York au cours de sa carrière, cela ne le dérangerait probablement pas d’y retourner. Cela n’a pas l’air d’impressionner Lopez de marcher comme un guerrier sur les plates bandes du multiple champion.

Le champion IBF des poids léger, Teofimo Lopez, affrontera le champion WBA / WBC [Franchise] / WBO, Lomachenko (14-1, 10 KO), dans un combat d’unification pour le championnat incontesté des poids légers sur ESPN. Lopez, 22 ans, promet de retirer la décision des mains des juges lorsqu’il affrontera le double médaillé d’or olympique.

A LIRE : Teofimo Lopez appelle Lomachenko

C’est un combat important pour Lopez, car il a besoin d’une victoire sur Loma pour qu’il devienne une star. Lopez gagne beaucoup de fans de boxe à chaque combat, mais il a besoin d’un grand nom comme Lomachenko pour qu’il soit propulsé au niveau supérieur.

Lopez: « Les négociations avec Lomachenko se poursuivent »

« C’est un sentiment que vous n’avez jamais ressenti auparavant », a déclaré Teofimo à ESPN en décrivant ce que c’était que de laisser tomber Richard Commey. «C’est un coup de crack. Après le combat, j’ai entendu Joe Tessitore dire: «Jambes de spaghetti.» Ce sont juste des plans pour des placements corrects, c’est ce que c’est. Le timing surtout. Quand vous craquez quelqu’un comme ça, vous sentez que c’est fini et vous voyez la réaction. »

«Ouais, je l’ai su après l’avoir touché. Et quand il est revenu et tout, je savais que le combat allait être terminé », a déclaré Lopez à propos de Commey. «Ce fut une soirée énorme. Nous négocions encore en ce moment et nous discutons toujours de l’emplacement du combat», a déclaré Lopez.

Teofimo Lopez a détruit le champion IBF des poids légers, Richard Commey, en l’arrêtant au 2ème tour le 14 décembre lors d’un combat au Madison Square Garden à New York. Lopez a lâché Commey avec une grosse main droite à la tête au tour 2, puis l’a sorti avec une grosse fusillade après qu’il se soit relevé.

Si Teofimo Lopez décroche un coup similaire à la tête de Lomachenko, il pourrait le mettre KO tout comme Commey.

Lopez ne croit pas qu’il laissera les juges décider du résultat

« J’espère que nous aurons tout réglé pour que ce type de combat se produise cette année », a déclaré Lopez à propos du combat avec Lomachenko. «C’est une nouvelle décennie et une nouvelle année, et je pense que nous avons commencé en beauté. »

« New York et mon Jardin est ma maison », a déclaré Lopez lorsqu’on lui a demandé où il voulait combattre Lomachenko. «Mais sinon, c’est n’importe où. Je pense que les fans vont apprécier le combat, où qu’il soit. »

A LIRE : Teofimo Lopez, la vraie menace pour Lomachenko. « Il a de la dynamite dans ses poings », a déclaré DiBella

«Qu’est-ce que je fais mieux? Non seulement je divertis mieux, mais je pense que c’est le fait que j’élimine mes adversaires. Je devine toujours ce qu’il vont faire et les devance pour les abattre», a déclaré Lopez. «Mon truc, c’est que je ne laisse pas ça aux juges. Je n’essaie pas d’être joli pendant que je le fais. J’arrive là-bas et je sors mon adversaire, c’est tout », a expliqué Lopez.

Il serait sage pour Lomachenko d’avoir les mains levées lorsqu’il fera face à Lopez, car il a le genre de pouvoir pour mettre fin au combat à tout moment.

Lomachenko essaie de divertir les fans avec sa boxe et sa frime, mais il n’a pas le pouvoir de frappe que Lopez possède. Face à des frappeurs comme Lopez, il faut qu’il soit sûr de ne pas être touché. Loma aime lancer beaucoup de tirs pour arrêter ses adversaires avec ses fusillades à gros volume. Dans de nombreux cas, Lomachenko oblige ses adversaires à abandonner.

Lomachenko a été formé pour être un champion dès le début

«C’était un bon plan pour lui d’être champion du monde dès le début. Son père savait exactement quoi faire », a expliqué Teddy Atlas à THE FIGHT avec Teddy Atlas. «Les exercices qu’il fait sont incroyables. Il fait beaucoup d’exercices. Exercices physiques, exercices techniques, exercices mentaux. »

Lomachenko a été conçu pour être un superbe combattant, et l’entraînement a évidemment aidé. Un gars comme Lomachenko était destiné à être génial. Son père l’a entraîné pour faire ressortir le meilleur, il s’est arc-bouter pour changer sa position de combat de droitier à gaucher. Cela l’a clairement aidé et lui a donné un avantage sur bon nombre de ses adversaires.

Lomachenko a fait preuve de courage dans son combat contre Linares

« Allons droit au but mieux que quiconque. Son père avait des plans et une compréhension qui l’ont aidé à traverser les choses très tôt pour qu’il soit si bien préparé », a déclaré Atlas à propos de Lomachenko.

« Il le prépare à surmonter des choses que le boxeur moyen n’a jamais connues, à se rendre dans un endroit où le boxeur moyen n’est jamais allé », a déclaré Atlas à propos de l’entraînement au lac de Lomachenko.

A LIRE : « Je n’aime pas Vasyl Lomachenko », dit Teofimo Lopez, qui annonce la date de leur combat : avril

« C’est la principale raison pour laquelle il est si spécial, et c’est la principale raison pour laquelle il a pu se battre avec Linares avec une épaule luxée, et sans panique du tout », a ajouté Atlas sur Lomachenko.

Contre le talentueux Linares, Lomachenko a subi une luxation de l’épaule et il était toujours capable de se battre efficacement. Lomachenko a arrêté Linares au 10ème tour dans leur combat en mai 2018, mais après avoir pris d’énormes coups et visité le tapis au 6ème tour en rentrant dans une dure droite de Linares ultra bien télégraphiée.

Lomachenko a reçu beaucoup de bons entraînements au début de sa vie, grâce à son père, qui l’a entraîné pour devenir champion du monde. Ces entraînements avec l’aide du paternel ont bien porté leurs fruits, en lui permettant de remporter deux médailles d’or aux Jeux olympiques et en terminant avec un record amateur inégalé de 396-1.

« Écoutez, d’autres combattants l’ont fait aussi dans ce grand sport », a déclaré Atlas à propos de Lomachenko. «D’autres combattants ont pu le faire aussi, mais nous discutons ici en ce moment de pourquoi il a pu lui parvenir à réaliser ça. »

Il devait être difficile pour Lomachenko de se battre avec une épaule luxée, mais il l’a fait. Ce fut un combat dans lequel Lomachenko a été renversé par Linares, et il a réussi à obtenir la victoire.

« Je pense que beaucoup de gens peuvent le faire, mais ils ne sont pas nombreux lorsque leur puissance et leur énergie sont épuisées », a déclaré Lomachenko à The Fight avec Teddy Atlas, en décrivant l’entraînement de Lomachenko dans le lac. «Vous devez passer par-dessus vous-même. Vous voyez que c’est compliqué, mais vous savez que vous devez le faire. Vous avez complètement tout mis, mais vous devez vous dépasser et y arriver. »

A LIRE : Teofimo Lopez: « Lomachenko est sur le point de dégager. J’arrive, je suis là. »

«Vous n’avez pas d’autres choix et vous n’avez qu’à vous en tenir à ce choix. Ce n’est pas l’océan, c’est juste un lac », a minimisé Lomachenko. «Cela m’a aidé, ça a aidé Oleksandr Gvozdyk et Oleksandr Usyk. C’est aussi et surtout une formation mentale », a déclaré Lomachenko à propos de ce que son père / entraîneur lui a dit après s’être blessé à l’épaule dans sa lutte contre Jorge Linares.

« Mon père a changé ma position », a déclaré Lomachenko à propos de son changement de position de combat. «Peut-être qu’il respecte plus les gauchers, je ne sais pas. Je pense qu’il a changé ma position car il voulait m’enseigner une autre façon de faire. Je ne peux pas être tout le temps droitier, parce que toute ma vie je me suis entraîné comme un gaucher», a déclaré Lomachenko.

S’entraîner à nager pendant une longue période dans un lac a appris à Lomachenko comment aller passer le point d’épuisement pour remporter la victoire. Cela a dû être difficile de s’entraîner comme ça, car il y a quand même un risque à nager dans un lac.

Lomachenko envisage d’apprendre une nouvelle position

«Mon père m’a fait changer de position pour que mon cerveau puisse fonctionner des deux côtés. Je n’ai jamais arrêté de m’entraîner avec la boxe », a expliqué Lomachenko. «Après l’école, je dansais et après la danse, j’allais à mes entraînements de boxe. Je pense que je devais avoir 10 ou 12 ans et j’ai utilisé la danse durant quelques années. Je n’aime pas ça, mais je l’ai utilisée, parce que mon père voulait ça. »

« Si vous n’utilisez pas la danse, vous ne pouvez pas vous entraîner correctement en boxe. Mon père a compris que j’aimais la boxe et que je voulais m’entraîner. Il a senti et vu mon désir, et c’est pourquoi il a pu me construire. Je peux vivre une seconde vie et la vivre très bien sans danser », a déclaré Lomachenko.

Ce n’est pas con que le père de Lomachenko ait changé sa position de combat en gaucher assez tôt, car c’est une transformation qui est évidemment beaucoup plus difficile à réaliser si on s’y prend tard.

A LIRE : Vasyl Lomachenko prend Teofimo Lopez au mot et revient à la charge avec un papier signé pour une bagarre en avril


5 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s