Katie Taylor vs Delfine Persoon : le vol de l’année 2019 [vidéo]

Publié par

C’est juste impossible une décision pareille. C’est scandaleux. Une injustice flagrante et honteuse. Face au tollé, une autre combattante plus courageuse, avec un peu plus d’éthique que Katie Taylor, aurait accordé immédiatement une revanche à Delfine Persoon pour clarifier les choses. Car le combat de boxe que les fans ont vu le 1er juin dernier au Madison Square Garden, était à mille lieu de ce qui a été noté par les trois incompétents juges, Don Trella, John Poturaj et Allen Nace. Ces trois juges ont probablement dû assister et marqué un autre match que celui auquel a assisté le public le 1er juin dernier entre l’Irlandaise Katie Taylor et la Belge Delfine Persoon.

L’unification de Katie Taylor de la division des poids légers a été entachée d’une controverse affligeante après sa fausse victoire par décision majoritaire sur la Belge Delfine Persoon au MSG.

Officiellement, Taylor a vaincu Persoon par une marge très mince pour revendiquer les sangles WBA, IBF, WBO et WBC. Deux scores de 96-94 ont fait basculer le combat en sa faveur, le troisième juge a déclaré le combat nul à 95 points chacune.

Persoon, qui travaille comme officier de police en Belgique, avait tellement la rage qu’elle s’est précipitée hors du ring, en larmes, suivie de son entraîneur agitant la main en signe de désaccord. Et on la comprend. Elle venait de se faire purement et simplement arnaquer. Façon braquage de banque. Pendant qu’elle s’éloignait du ring, Persoon a été applaudie et acclamée par la foule.

Katie Taylor avait le visage meurtri lors de la conférence de presse d’après-combat. Son œil droit était enflé. Un choc de têtes nécessitant quelques points de suture au-dessus de son front est également à l’origine d’une bosse apparue au dessus de l’oeil gauche de Delfine Persoon.

«Elle est arrivée très forte à la fin, mais je sentais que j’en avais fait assez au début du combat pour le gagner », a déclaré Katie Taylor. Ce qui était complètement faux, et voici pourquoi.

C’est la Belge qui avait commencé très dur et tôt, pas l’Irlandaise, mettant une pression de tous les diables sur son adversaire, en la matraquant comme elle n’a jamais été frappée de sa vie, jusqu’à la cloche finale du 10ème round.

Sans surprise, pour le camp de Taylor, le résultat ne souffre évidemment d’aucune controverse. Pour la presse irlandaise non plus:

« Je ne doutais pas qu’elle l’avait gagné », a déclaré son manager, Brian Peters, lors de la conférence de presse d’après-combat, insistant sur le fait qu’il avait rassuré Taylor avant l’annonce officielle.

«Je pensais qu’elle avait gagné les tours un, deux, trois, quatre, cinq, le tour neuf et même potentiellement l’un des autres [lequel?]. C’était définitivement 6-4, 7-3 à mes yeux.»

Enormément de gens étaient en total désaccord. Même Amanda Serrano, la prochaine adversaire potentielle de Taylor, s’est fendue d’un Tweet pour dire son indignation et réconforter la boxeuse escroquée :

« J’étais totalement du côté de Katie Taylor, a déclaré Amanda Serrano, championne du monde dans 7 divisions. Mais je tiens à dire à Delfine Persoon que je pense honnêtement qu’elle a largement gagné. »

Idem du côté d’Al Bernstein, journaliste sportif et écrivain américain:

S’exprimant sur la couverture de BBC Radio 5 Live, l’ancien champion du monde de deux divisions, Carl Frampton, pourtant un Irlandais comme Katie Taylor, a déclaré que le résultat était une « décision honteuse », insistant sur le fait que « Persoon a gagné le combat haut la main sur des kilomètres. » La classe.

Le promoteur Eddie Hearn, d’abord gêné, a qualifié le combat de match nul, avant de dire que Taylor devrait accorder un match revanche à Persoon.

Persoon a jeté 586 coups de poing par rapport aux 410 de Taylor, atterrissant 116 coups alors que son adversaire Irlandaise n’en a décroché que 103 coups. Persoon était peu orthodoxe, un peu brouillonne et maladroite parfois, mais gaie, attaquant sans la moindre peur avec aisance et abandon comme si c’était une promenade de santé. Grâce à sa pression elle a réussi à anéantir le plan de match de Taylor.

«Je suis probablement restée un peu trop avec elle, mais c’est comme ça que ça se passe; c’est ma personnalité, c’est ma nature. J’adore une bonne déchirure », a fait remarquer sans gêne la championne, toute fière de sa victoire sur le papier.

Les deux femmes ont contribué à un spectacle incroyable, une lutte pour les âges et à une autre avancée majeure pour la boxe féminine sur une scène mondiale. Le problème, c’est que la véritable gagnante a été grugée.

Taylor n’était clairement pas à son meilleur face à la puissante Belge cette nuit-là, la même nuit où Andy Ruiz Jr. a choqué le monde en massacrant Anthony Joshua en 7 rounds pour devenir le premier Mexicain champion unifié dans l’histoire des poids lourds.

Toute la première partie du combat a été remportée par Persoon, à l’exception, peut-être, du 3ème round, durant lequel Taylor, qui boxait à reculons, a dû jeter quelques coups qui par ailleurs ne semblaient pas impressionner son adversaire.

Pour beaucoup de gens, le combat a commencé d’une manière très surprenante. Personne ne s’attendait à une domination totale de la Belge sur l’Irlandaise. Nous avons entendu les commentateurs Brian Kenny et Sergio Mora mentionner leur étonnement et aussi celui du public qui n’avaient pas l’habitude de voir Katie Taylor, la pugiliste irlandaise, dominée et perdre des rounds entiers de façon aussi spectaculaire.

Au premier tour, nous avons vu Taylor travailler dur, reculer et fuir, pendant que Delfine Persoon se précipitait sur elle sans lui manifester le moindre respect. La pression était telle que Taylor était souvent submergée et déséquilibrée, faisant intervenir l’arbitre.

Le deuxième tour était un massacre à sens unique. La championne WBC, la Belge Delfine Persoon, dont la seule perte date d’il y a une décennie, aurait pu finir Taylor durant ce round si elle l’avait voulu. Elle glissait, esquivait habilement pour éviter d’être frappée puis répliquait en cognant avec des rafales en retour. Nous savons tous qu’il n’y a rien de plus subjectif que de juger un match de boxe. Mais Persoon était clairement l’agresseuse ce soir-là, maltraitant Taylor non stop avec la gauche et la droite de sorte qu’elle était à deux doigts de l’éliminer à deux reprises durant le combat.

Maintenant, était-ce une agression efficace? Eh bien, ce n’était en tout cas pas inefficace du tout, car Taylor n’était pas habituée à une telle charge et a dû continuer à reculer pour empêcher la courageuse Belge, 34 ans, de l’entraîner dans des eaux plus troubles. Une main droite débarquée par Persoon a violemment repoussé la tête de Taylor, alors qu’elle reculait toujours. Cela a été le meilleur coup de poing de la première moitié du tour. La supériorité du jeu de jambes de l’Irlandaise dont on nous a tellement bassiné était inexistant ce soir-là. Persoon a décroché un autre droit solide, alors que quelques secondes avant, Taylor, âgée de 32 ans, s’était connectée aussi. Mais on voyait bien qu’elle n’avait pas la même moutarde dans ses coups.

« Ce fut une bonne manche pour Persoon », a déclaré Brian Kenny, alors que nous avons entendu le coin de Taylor dire à leur dame qu’elle devait faire un pas de plus, et ne surtout pas laisser Persoon lui courir dessus et l’écraser comme elle le fait. »

Un droit de Taylor, peut-être le meilleur coup de poing de la manche, a atterri au 3ème round mais n’a pas du tout dissuadé la boxeuse belge. Bien au contraire. Persoon était l’attaquante la plus occupée, en poinçonnant efficacement Taylor qui se battait toujours à reculons et en défensive. On ne savait pas combien de temps Persoon pouvait encore soutenir ce rythme effréné qu’elle a imposé à son adversaire.

Dans le 4ème, les fusillades et les tirs sauvages de Persoon ont ouvert Taylor au niveau du nez et de la pommette droite. Du sang s’est mis à couler.

Très mauvais début du cinquième round pour Taylor, qui a passé la majeure partie du round contre les cordes. Elle a tenté d’en sortir mais Persoon lui a lancé des éclairs et des gros ballons et elle est aussitôt retournée aux cordes. Quand Persoon a reculé pour examiner les dégâts qu’a pu provoquer un énorme coup à la tête de sa rivale, tout en restant contre les cordes, Taylor lui a fait signe de revenir la défier. Aussitôt dit aussitôt fait. Persoon s’est alors jetée en avant en lançant des coups terribles à la tête et au corps de l’Irlandaise qui était touchée et semblait assez esquinté et confuse.

Pendant ce temps, le niveau du réservoir de Taylor baissait considérablement. Ce n’est plus deux mais trois entailles sur son visage ensanglanté au début du 6ème round. Les cheveux ébouriffés, Taylor avait l’air de pire en pire. La coupure sur l’arête du nez de Taylor était désormais de plus en plus visible, ainsi que sous son œil droit et sur le haut du front. Du sang provenant de son nez s’est mis à couler.

Le sixième n’est pas un tour facile à marquer. Le début de Taylor pour cette manche était peut-être son meilleur. Elle a donné a son entraîneur ce qu’il voulait voir. Mais les deux combattantes ont eu toutes les deux leurs moments durant ce round qui peut être marqué d’un côté comme d’un autre.

Tout le septième round était pour la Belge. Taylor a essayé de boxer intelligemment puis elle est vite montée sur son vélo et a beaucoup bougé. Elle n’a quasiment rien jeté durant ce round et a encaissé de gros coups en plein visage. Un droit serré de Persoon a bourdonné Taylor, mais c’est une combinaison de trois coups à la tête qui ont failli la terrasser.

Au 8ème, Persoon a continué à pourchasser Taylor sans relâche alors qu’elle semblait s’être évanouie, atteignant la favorite de la foule avec une main droite cruelle pour remporter la manche sur les trois cartes des juges. On sentait que Persoon était désireuse d’impressionner en attaquant Taylor plus fort, et elle y arrivait. Elle faisait reculer l’Irlandaise sur son pied arrière et l’obligeait ainsi à se battre pour survivre.

« Persoon ne laisse pas Taylor télégraphier ses coups, à cause de cette pression constante », a noté l’analyste Sergio Mora.

La relecture a montré que Persoon a réussi une combinaison droite-gauche-droite très décente pendant que les deux pugilistes étaient dans les tranchées. A un moment donné, Brian Kenny s’est demandé si Persoon était suffisamment solide. Bon sang, elle avait vraiment l’air solide et je n’ai détecté aucune perte d’énergie chez elle dans aucun round. Pendant ce temps, le niveau du réservoir de Taylor baissait à vue d’oeil. Elle semblait cette fois paniquée.

Après ce 8ème round, l’entraîneur de Taylor, Ross Enamait, lui a conseillé de prendre de la distance, de ne pas entrer dans des situations rapprochées. Des conseils avisés, mais plus faciles à dire qu’à faire. Taylor a 32 ans, ce n’est pas jeune en boxe. Parfois les jambes deviennent plus plombées à 32 qu’elles ne l’étaient à 22 ou 27.

« C’est un combat laid, un combat bâclé, mais un combat efficace pour Persoon », a déclaré Sergio Mora. « Si vous avez regardé de près, vous avez dû voir Taylor chercher du temps pour décrocher ses tirs, et c’est peut-être assez révélateur. Je pense que le désir, l’endurance et l’esprit combatif de Persoon lui ont permis de gagner. »

Au neuvième tour, Taylor a réussi à prendre une certaine distance avec son adversaire. Mais elle était tellement exténuée qu’après une tentative d’échange elle s’est retrouvée à genoux sur la toile. Mais elle n’a pas été comptée. Sauf erreur de ma part, la chute n’ayant manifestement pas été provoquée par un coup.

A ce stade du match, c’était devenu clair, carré et massif: Taylor avait besoin d’un KO pour espérer obtenir la victoire.

On pensait que Persoon allait s’épuiser avec tout ce qu’elle a donné mais finalement elle a tenu ce même rythme effréné et stressant durant tout le combat. Pour le 10ème et dernier round, point besoin de ralenti pour compter les coups. Cela a été un ouragan d’action à double sens. Pendant que les deux combattantes échangeaient leur derniers feux d’artifice au centre du ring, Persoon a fait reculer Taylor et l’a coincée contre les cordes en jetant tout ce qu’elle pouvait. On a cru que l’Irlandaise était à deux doigts de se faire assommer, épuisée par les nombreux coups durs qu’elle venait d’encaisser.

« Taylor a l’air d’avoir gazé », a déclaré Brian Kenny pendant que Persoon l’intimidait encore, en continuant à mouliner lors des derniers instants du match. Les coups les plus nets, les plus nombreux et les plus durs ont été lancés par Persoon, et elle a définitivement remporté cette dernière manche.

D’autres boxeuses s’étaient déjà plaintes des victoires de Katie Taylor, comme l’a fait Christina Linardatou, sa malheureuse rivale lors de leur combat pour le titre mondial en novembre dernier. Linardatou a qualifié Katie Taylor de « fausse championne. » A la conférence de presse d’après-combat, Linardatou n’a pas mâché ses mots et en a rajouté une couche, affirmant que Taylor ne méritait pas de gagner ce combat ni sa précédente décision controversée sur la Belge Delfine Persoon. Laissons-lui les derniers mots:

« Ce que je veux dire par « fausse championne », c’est qu’elle n’est pas incontestée. Elle ne m’a pas battue, elle n’a pas battu non plus Delfine Persoon. »

« Donc tu ne peux pas être heureux si tu rentres chez toi sans l’avoir fait, quand c’est quelqu’un d’autre qui le fait pour toi. Je me sens bien parce que je donne tout ce que j’ai, je monte dans le ring et je me bats pour de vrai. »

Linardatou a ajouté: «Tout le monde a vu le combat, tout le monde a vu ce qu’il s’est passé. Je sens que j’ai gagné ce combat. Je pense qu’ils la protègent. »

« Elle ne devrait pas gagner des combats comme ça. Ce n’est pas du sport et ce n’est pas juste pour toutes les boxeuses. Elle a déjà perdu un premier combat, elle a perdu un deuxième combat. Qu’est-ce qu’elle va faire? Elle va perdre tout le temps et gagner quand même et dire ensuite qu’elle est une championne dans deux divisions? »

« Les gens voient, ils ne sont pas stupides. Les gens savent. Si elle se respecte, elle devra me donner une revanche ainsi qu’à Delfine Persoon. Elle pourra dire alors qu’elle est championne incontestée, ou une championne dans deux divisions, ou ce qu’elle voudra. »

« Je suis désolé les gars, c’est votre fille. Mais ce que je dis est la vérité, c’est la réalité. »

« Delfine Persoon est incrédule, a déclaré Brian Kenny, et je comprends pourquoi. J’aimerais surtout comprendre comment un juge a fait pour voir que c’est Taylor qui a gagné ce combat. »

C’était l’histoire d’une policière belge qui s’est faite clairement voler sa victoire alors qu’elle menait le combat de sa vie. Une lutte sanglante, souvent barbare et, malgré ce vol flagrant, Persoon et Taylor ont produit sans aucun doute les 10 meilleurs rounds de boxe féminine jamais vus.


Boxing Scene Scorecards
Scorecards Boxing Scene


eyeonthering.com ScorecardsEYE ON THE RING Scorecards

EYE ON THE RING Scorecards 2

EYE ON THE RING Scorecards 3


Tony Bellew et Carl Froch pas du tout d’accord avec la victoire de Katie Taylor



A LIRE : Katie Taylor vs Delfine Persoon 2: le moment de vérité arrive pour Katie Taylor [21/08/2020]

A LIRE : Katie Taylor veut défier Amanda Serrano, Cecilia Braekhus et Delfine Persoon [25/12/2019]

A LIRE : Alejandra Jimenez bat Franchon Crews-Dezurn dans un combat fou et appelle Claressa Shields [Full fight] [14/01/2020]

A LIRE : De La Hoya: « Claressa Shields contre Alejandra Jimenez serait un combat incroyable »[22/01/2020]



Articles recommandés / les plus lus :

A LIRE : La légende Chris Eubank Sr. [03/08/2020]

A LIRE : La boxe déshonorée : Seniesa Estrada vs Miranda Adkins [vidéo] [01/08/2020]

A LIRE : L’histoire de Michael Bentt, le sympathique Roi oublié des poids lourds [13/07/2020]

A LIRE : Pacquiao / Mayweather: Qui a eu la meilleure carrière? [30/05/2020]

A LIRE : Sugar Ray Leonard discute de son combat contre Marvin Hagler [14/05/2020]

A LIRE : Quinze ans après, Ricky Hatton se souvient de sa bataille avec Kostya Tszyu [29/04/2020]

A LIRE : Julian Jackson / Gerald McClellan: parcours croisés de deux des plus durs cogneurs que la boxe ait connus [28/04/2020]

A LIRE : Callum Johnson: « Artur Beterbiev est un monstre de la nature. Il battra Dmitry Bivol » [17/04/2020]

A LIRE : [Vidéo] L’histoire de la division poids lourd avec Emanuel Steward [15/04/2020]

A LIRE : Teddy Atlas sur Andy Ruiz: « Le poids n’était pas la cause de sa perte contre Joshua » [09/04/2020]

A LIRE : Artur Beterbiev vs Dmitry Bivol: l’analyse d’Andre Ward [02/04/2020]

A LIRE : Les cinq victoires les plus impressionnantes de Joe Calzaghe [01/04/2020]

A LIRE : Une carrière bâtie sur le succès: l’histoire d’Abel Sanchez [30/03/2020]

A LIRE : Canelo Alvarez reviendra-t-il chez les mi-lourds pour affronter un animal comme Artur Beterbiev? [28/03/2020]

A LIRE : Suspicion de dopage: Un fermier affirme que l’équipe de Tyson Fury lui aurait offert de l’argent pour mentir [15/03/2020]

A LIRE : Canelo Alvarez vs Billy Joe Saunders le 2 mai – Aperçu [06/03/2020]

A LIRE : Effrayés par la dernière performance de Jorge Linares, les Garcia père et fils se dégonflent [vidéo] [03/03/2020]

A LIRE : Les plus grandes trilogies dans l’histoire de la boxe [02/03/2020]

A LIRE : La légende de la boxe, Roman Gonzalez, évacue Kal Yafai avec un coup de marteau [vidéo] [01/03/2020]

A LIRE : Deontay Wilder doit effacer de sa tête l’idée même d’une trilogie avec Tyson Fury [vidéo full fight] [23/02/2020]

A LIRE : Tyson Fury STOP Deontay Wilder au 7ème. Wilder devrait oublier la trilogie [vidéo full fight] [23/02/2020]

A LIRE : Tyson Fury TKO Deontay Wilder au 7ème round [vidéo full fight] [23/02/2020]

A LIRE : Wilder & Fury II : insultes et révélations durant la conférence de presse [vidéo] [20/02/2020]

A LIRE : Jorge Linares a écrasé Carlos Morales en 4 rounds [vidéos] [15/02/2020]

A LIRE : Deontay Wilder vs Tyson Fury II : faire des prédictions en boxe, c’est amusant [13/02/2020]

A LIRE : Le style post-mexicain, une boxe véritablement mondiale, arrive [12/02/2020]

A LIRE : Clay Collard vs Raymond Guajardo: le round de l’année [vidéo] [03/02/2020]

A LIRE : « Tyson Fury n’est pas le champion linéaire, dit Michael Buffer, ce truc est un non-sens » [1/02/2020]

A LIRE : Canelo Alvarez vs Ryota Murata le 23 mai au Saitama Super Arena, et non le 2 mai [31/01/2020]

A LIRE : L’opprimé Jeison Rosario a détruit le champion Julian Williams [Full fight] [19/01/2020]

A LIRE : Edwin Rodriguez vs Michael Seals, grosses fusillades et KO à la pelle [vidéo] [18/01/2020]

A LIRE : Tyson Fury physiquement méconnaissable [18/02/2020]

A LIRE : Alejandra Jimenez bat Franchon Crews-Dezurn dans un combat fou et appelle Claressa Shields [Full fight] [14/01/2020]

A LIRE : Ryan Garcia veut se mesurer à Jorge Linares le 2 mai [11/01/2020]

A LIRE : Yuniel Dorticos, le KO de l’année 2019? Les autres KO mémorables de l’année [09/01/2020]

A LIRE : Katie Taylor vs Delfine Persoon : le vol de l’année 2019 [vidéo] [07/01/2020]

A LIRE : Ryan Garcia insiste auprès de Gervonta Davis [5/01/2020]

A LIRE : Tyson Fury vs Deontay Wilder II – Point de vue [4/01/2020]

A LIRE : Manny Pacquiao, le premier boxeur à détenir des titres mondiaux durant 4 décennies [03/01/2020]

A LIRE : Les poids lourds encore à l’ombre mais à ne pas perdre de vue en 2020 [27/12/2019]

A LIRE : Ray Mancini: « Canelo doit battre GGG pour être n°1 » [07/12/2019]

A LIRE : Le talentueux Oleksandr Gvozdyk n’a eu aucune chance face à un Beterbiev méthodique, déteminé et sans pitié [vidéo] [10/10/2019]

A LIRE : Un mort, une vie brisée et la boxe à jamais changée : Mancini – Kim, histoire d’un drame [16/01/2019]

A LIRE : McGregor affirme que Mayweather sera malmené le 26 août [15/07/2017]

A LIRE : La traversée du désert de Djamel Dahou, un champion de boxe sacrifié par son pays, malgré les victoires [01/06/2017]

A LIRE : Le jour où le prix Nobel de la boxe à rencontré le lauréat du prix Nobel de littérature [24/05/2017]

376 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s