Vasiliy Lomachenko prend Teofimo Lopez au mot et revient à la charge avec un papier signé pour une bagarre en avril

Publié par

Vasiliy «Hi-Tech» Lomachenko a annoncé qu’il avait un «accord» signé pour un combat d’unification contre le champion IBF des poids légers, Teofimo Lopez, en avril 2020, pour le championnat incontesté des poids légers. Lomachenko, 31 ans, déclare que la date exacte et le lieu du combat avec Lopez (15-0, 12 KO) n’ont pas encore été décidés, mais cela aura bien lieu en avril.

Loma ne voit aucune difficulté à finaliser le combat contre Lopez pour avril, car les deux gars le veulent, et ils partagent le même promoteur, Bob Arum, qui veut également le combat.

Lomachenko pressé de faire face à Lopez

Le double médaillé d’or olympique, Lomachenko, dit qu’il a hâte de rencontrer Lopez à l’intérieur du ring. Il dit avoir observé de nombreux défauts dans son jeu lors de sa récente victoire par élimination directe au 2ème tour contre le champion IBF des poids légers, Richard Commey, le 14 décembre. Le soir du combat, Lomachenko avait prédit une victoire pour Commey, 32 ans (29-3, 26 KOs), mais sa prédiction est tombée à l’eau.

Lomachenko dit que la victoire de Lopez était le produit d’un coup de poing porte-bonheur au 2ème tour. Loma pense que si ce coup n’avait pas atterri, cela aurait pu être une autre histoire avec Commey qui était décidé à éliminer Lopez. Le problème, c’est que ce coup a bien atterri et a fait des dégâts.

Teofimo a la taille, la puissance de frappe et la confiance en lui pour vaincre Lomachenko, champion WBA / WBC [Franchise] / WBO des poids légers. Si Lopez atterrit l’un de ses gros coups sur Lomachenko, cela pourrait être une bonne nuit de sommeil pour l’Ukrainien.

C’est facilement le plus gros puncheur que Lomachenko aura à affronter en tant que professionnel ET en tant qu’amateur. Lopez est plus un poids super-légers qu’un poids léger comme Loma. Total respect pour Lomachenko, qui n’a jamais combattu un gars aussi gros de toute sa carrière en tant qu’amateur ou en tant que professionnel, car non seulement il n’a pas essayé d’éviter le combat, mais il revient à la charge avec un papier signé pour avril.

Lomachenko révèle un accord sur papier avec Lopez pour avril

«J’ai une énorme envie d’être dans le ring avec lui. Vous verrez que nous nous rencontrerons en avril », a déclaré Lomachenko à la télévision pour son combat d’unification avec Lopez. «Le combat va avoir lieu. Cela dépend non seulement du manager, du promoteur, mais aussi des deux boxeurs. Mais il aura lieu. »

«Sur le papier, il y a un accord sur le fait que le match va avoir lieu, et je peux vous assurer que ça va arriver en avril. Cependant, ils n’ont pas encore fixé de date précise. Je pense que, pour eux, c’est un gagnant-gagnant en tout cas », a déclaré Lomachenko lorsqu’on lui a demandé si Top Rank le soutenait lui ou Lopez.

«Si je gagne, je confirme mon titre de star de cette société de promotion. Si je perds, ils [Top Rank] auront obtenu une nouvelle étoile, une méga-star. Non pas qu’ils soutiennent qui que ce soit. Je ne dis pas ça. Mais je pense que d’un point de vue commercial, ils préféreraient que Lopez sorte vainqueur, car c’est un personnage plus rentable », a déclaré Lomachenko qui a enfin tout compris.

Il y a peu de chances que ce combat ne se fasse pas, car c’est ce que veulent Top Rank et les deux combattants. Il est dommage que le vainqueur de Lomachenko-Lopez ne soit pas considéré comme le champion incontesté des poids légers, car Devin Haney est le champion WBC des poids légers et il a l’oeil sur les deux gars.

Lomachenko a abandonné sa ceinture WBC lorsque le World Boxing Council l’a élevé au rang de champion Franchise, et c’est comme un titre honorifique alors qu’il a zéro sens. Le vainqueur du combat Lomachenko-Lopez devra encore combattre Haney pour devenir le champion incontesté des poids légers, et cela pourrait ne pas arriver de sitôt. Car Lopez veut passer chez les super-légers après avoir affronté Lomachenko, et Loma dit qu’il veut descendre chez les super-plumes.

Lomachenko: « Lopez a battu Commey par un « lucky punch »

« Je n’ai pas eu assez de temps pour bien comprendre ce qui s’est passé », a déclaré Lomachenko à LOMA Official TV lors de la victoire de Lopez sur Commey par élimination directe au 2ème tour.

«Mais dans les deux rounds que j’ai vus, j’ai eu le sentiment que Lopez avait des problèmes et des défauts en défense. Au premier tour, il a réussi à prendre autant de coups de poing de Commey, et beaucoup d’entre eux n’avaient pas lieu d’être pris.

« Lopez n’a pas pu récupérer et gérer la distance qu’il devait maintenir », a expliqué Lomachenko à propos des premiers instants de Lopez contre Commey. «Finalement, par miracle, au deuxième tour, il a frappé Commey et a terminé le combat. Je pense que s’il n’y avait pas eu ce coup de chance, parce que j’appelle ça un vrai coup de chance, alors nous aurions vu beaucoup de choses intéressantes au cours du combat. Et je ne suis pas très impressionnable en ce qui concerne mon futur rival. »

«Je ne peux pas être objectif à ce sujet et dire à quel point j’ai été impressionné par le KO. Il a atteint la cible, il a obtenu un KO, il a gagné et il a remporté le championnat du monde en arrachant le titre IBF. Bien sûr, je comptais sur Commey pour gagner, mais tant mieux, comme ça les choses vont être éclaircies concernant Lopez », a déclaré Lomachenko.

Lopez frappait Commey avec de gros tirs au 1er round, et je ne crois qu’il y ait quelque chose de chanceux dans ces atterrissages. Lomachenko pourrait peut-être essayer de jouer avec la tête de Lopez en réduisant sa performance, car ce n’était pas une erreur qu’il ait battu Commey, ni un coup de chance.

Lopez ne possède clairement pas les compétences défensives de Lomachenko, mais il est un artiste à élimination directe. Les gars qui recherchent des KO ont tendance à être beaucoup plus touchés que les combattants défensifs, qui cherchent à faire le minimum syndical pour gagner.

Lomachenko dit que Commey avait un défaut dans sa défense

« Bien sûr, nous avons déjà un exemple », a déclaré Lomachenko à propos de la façon dont il a été renversé par Jorge Linares. «Nous avons eu un cas où j’ai pris un coup sûr, je me suis détendu en défense, j’ai gagné trop de confiance trop tôt, j’ai trop cru en ma victoire, j’ai relâché ma défense et j’ai été immédiatement puni. »

« Oui », a déclaré Lomachenko lorsqu’on lui a demandé si c’était un défaut de la part de Commey de se faire éliminer par Lopez. «Vous savez comme on dit, c’est le style qui fait les combats. Ici, nous avions deux styles de puncher différents, et dans ce combat, quelqu’un devait définitivement tomber et quelqu’un devait être éliminé », a déclaré Lomachenko.

Teofimo et son entraîneur de père ont étudié les combats passés de Commey, et ils ont trouvé un excellent plan de match pour le battre. Vous ne pouvez pas dire que c’était «chanceux» que Lopez ait battu Commey, car se serait ignorer l’entraînement qu’il avait fait pour se préparer. Commey avait un défaut avec sa façon d’aimer lancer des tirs larges, et Teofimo en a pleinement profité.

Lomachenko n’est toujours pas devenu une superstar malgré son talent. Il n’est pas aussi spectaculaire et showman que Lopez, et son style de combat implique trop de mouvements et de défense. Cela peut être supportable à regarder durant un moment pour les fans de boxe, mais après?

Les fans de boxe aux États-Unis préfèrent les puncheurs puissants comme Gennady Golovkin, Canelo Alvarez et Deontay Wilder. Lopez a un style de combat plus adapté au fans américains moyen que Lomachenko. Cest pour cela qu’il n’est pas une véritable star aux States.

Lomachenko ne voit pas l’âge comme un avantage pour Lopez

« Eh bien, croyez-moi, je n’y avais jamais pensé en ces termes », a déclaré Lomachenko lorsqu’on lui a rappelé qu’il avait 32 ans et Lopez 22 ans. « Si nous en parlions de cette façon, je peux aussi vous dire qu’il avait 10 ans et c’était un nouveau-né quand j’étais au top. J’avais 20 ans quand j’ai remporté les Jeux Olympiques. »

«A-t-il vraiment 22 ans? Wow, il parle comme s’il avait 30 ou même 40 ans », a déclaré Lomachenko sur Lopez. «Il parle avec beaucoup de confiance et il est très sûr de lui. Oui, je pense que ce sera la première fois », a déclaré Lomachenko à propos du fait qu’il affrontera un gars de 10 ans de moins que lui.

« C’est la première fois que je pense à l’âge de quelqu’un que je compte boxer », a poursuivi Lomachnko à propos de la différence d’âge entre Lopez et lui. «Je n’ai jamais prêté attention à cela. Je regarde le boxeur, et je vois ce qu’il peut faire dans le ring. Je regarde ce qu’il fait et je mesure où sont mes avantages et ses avantages. Je n’ai jamais pensé à l’âge, a déclaré Loma. »

Lomachenko semble un peu nier que son âge soit un facteur potentiel dans sa lutte contre Lopez, car il pourrait être dépassé et blessé. Avec près de 400 combats amateurs (dont UNE SEULE perte), Lomachenko a des milliers de kilomètres sur son dos qui pourraient le vieillir plus rapidement qu’un boxeur moyen.

Lomachenko essaie de montrer que son âge n’est pas un problème, mais c’est possible. C’est une raison de plus pour Lomachenko d’essayer d’éviter de se faire prendre dans une guerre contre le plus jeune combattant, car il n’a pas la jeunesse et le pouvoir de gagner ce type de combat.

Lomenchenko: « Teofimo doit soutenir son discours et tenir parole »

« Maintenant que vous m’en avez parlé, il est en effet intéressant que j’ai 10 ans de plus », a déclaré Lomachenko en expliquant ce point. «Je pense que cela va se refléter dans ce combat. C’est presque comme si j’étais en train d’étudier à l’université et lui encore à l’école. Maintenant, nous avons ce moment de vérité pour nous en avril. »

« Je suis sûr qu’ils n’y pensent pas, et jamais en ces termes », a déclaré Lomachenko. Je pense qu’ils n’y attachent pas beaucoup d’importance, mais pour moi c’est le contraire. C’est pourquoi je suis allé chercher ce document. Ça va être très intéressant de boxer avec lui », a déclaré Lomachenko à propos de son combat d’avril avec Lopez.

Toutes les insultes que Lopez a lancées sur Lomachenko l’ont clairement dérangé, car ses anciens adversaires ne l’ont pas fait. Lomachenko n’a jamais été insulté et provoqué de cette façon.

D’ici à avril, Lopez aura les lumières des projecteurs sur lui avant le combat de Lomachenko, et tout ce qu’il dira sera repris par les médias. Lomachenko ne pourra pas gagner la guerre des mots contre un gars comme Lopez, car il est bon devant les caméras contrairement à Lomachenko qui s’exprime très mal en anglais.

Gervonta Davis affronterait Lomachenko aux poids légers

«Maintenant qu’il s’est déplacé dans cette catégorie [poids léger], nous sommes tous dans des conditions égales. Oui, c’est exact, bien sûr », a déclaré Lomachenko lorsqu’on lui a demandé si un combat contre Gervonta Davis était le plus attrayant pour lui.

Pour que Lomachenko lutte contre Tank Davis, il devra rester un peu plus longtemps dans la division des poids légers. Si Lomachenko redescend chez les super-plumes après son affrontement avec Lopez, alors le combat avec Gervonta Davis n’aura tout simplement pas lieu et cela ne sert donc à rien d’en parler.

Combattre Gervonta Davis (22-0, 21 KO) ne suffira pas à Lomachenko pour éviter d’être critiqué par les fans de boxe, car ils voudront qu’il affronte aussi le redoutable Devin Haney, le champion WBC des poids légers. Il y a déjà une tonne de gens qui croient que Lomachenko a peur de Haney puisqu’il a accepté la qualification Franchise [WBC], une espèce de « Joker » qui lui permettra d’éviter ou de combattre qui il veut.

Le gaucher Davis de 25 ans sera un combat très difficile pour Lomachenko, car sa puissance de frappe avec sa gauche est dévastatrice. Gervonta frappe comme un poids lourd avec sa main gauche, et Lomachenko n’a été touché par personne qui a ce genre de pouvoir dans ses tirs.

A LIRE : Vasiliy Lomachenko vs Teofimo Lopez : la belle et la bête




Articles recommandés / les plus lus:

A LIRE : Artur Beterbiev vs Dmitry Bivol: l’analyse d’Andre Ward [02/04/2020]

A LIRE : Les cinq victoires les plus impressionnantes de Joe Calzaghe [01/04/2020]

A LIRE : Une carrière bâtie sur le succès: l’histoire d’Abel Sanchez [30/03/2020]

A LIRE : La légende de la boxe, Roman Gonzalez, évacue Kal Yafai avec un coup de marteau [vidéo] [01/03/2020]

A LIRE : Canelo Alvarez reviendra-t-il chez les mi-lourds pour affronter un animal comme Artur Beterbiev? [28/03/2020]

A LIRE : Suspicion de dopage: Un fermier affirme que l’équipe de Tyson Fury lui aurait offert de l’argent pour mentir [15/03/2020]

A LIRE : Canelo Alvarez vs Billy Joe Saunders le 2 mai – Aperçu [06/03/2020]

A LIRE : Effrayés par la dernière performance de Jorge Linares, les Garcia père et fils se dégonflent [vidéo] [03/03/2020]

A LIRE : Les plus grandes trilogies dans l’histoire de la boxe [02/03/2020]

A LIRE : La légende de la boxe, Roman Gonzalez, évacue Kal Yafai avec un coup de marteau [vidéo] [01/03/2020]

A LIRE : Deontay Wilder doit effacer de sa tête l’idée même d’une trilogie avec Tyson Fury [vidéo full fight] [23/02/2020]

A LIRE : Tyson Fury STOP Deontay Wilder au 7ème. Wilder devrait oublier la trilogie [vidéo full fight] [23/02/2020]

A LIRE : Tyson Fury TKO Deontay Wilder au 7ème round [vidéo full fight] [23/02/2020]

A LIRE : Wilder & Fury II : insultes et révélations durant la conférence de presse [vidéo] [20/02/2020]

A LIRE : Jorge Linares a écrasé Carlos Morales en 4 rounds [vidéos] [15/02/2020]

A LIRE : Deontay Wilder vs Tyson Fury II : faire des prédictions en boxe, c’est amusant [13/02/2020]

A LIRE : Le style post-mexicain, une boxe véritablement mondiale, arrive [12/02/2020]

A LIRE : Clay Collard vs Raymond Guajardo: le round de l’année [vidéo] [03/02/2020]

A LIRE : « Tyson Fury n’est pas le champion linéaire, dit Michael Buffer, ce truc est un non-sens » [1/02/2020]

A LIRE : Canelo Alvarez vs Ryota Murata le 23 mai au Saitama Super Arena, et non le 2 mai [31/01/2020]

A LIRE : L’opprimé Jeison Rosario a détruit le champion Julian Williams [Full fight] [19/01/2020]

A LIRE : Edwin Rodriguez vs Michael Seals, grosses fusillades et KO à la pelle, 13 nov 2015 [vidéo] [18/01/2020]

A LIRE : Tyson Fury physiquement méconnaissable [18/02/2020]

A LIRE : Alejandra Jimenez bat Franchon Crews-Dezurn dans un combat fou et appelle Claressa Shields [Full fight] [14/01/2020]

A LIRE : Ryan Garcia veut se mesurer à Jorge Linares le 2 mai [11/01/2020]

A LIRE : Yuniel Dorticos, le KO de l’année 2019? Les autres KO mémorables de l’année [09/01/2020]

A LIRE : Katie Taylor vs Delfine Persoon : le vol de l’année 2019 [vidéo] [07/01/2020]

A LIRE : Ryan Garcia insiste auprès de Gervonta Davis, alors que Francisco Fonseca l’attend le 14 février [5/01/2020]

A LIRE : Tyson Fury vs Deontay Wilder II – Point de vue [4/01/2020]

A LIRE : Manny Pacquiao, le premier boxeur à détenir des titres mondiaux durant 4 décennies [03/01/2020]

A LIRE : Ray Mancini: « Canelo doit battre GGG pour être n°1 » [07/12/2019]

A LIRE : Le talentueux Oleksandr Gvozdyk n’a eu aucune chance face à un Beterbiev méthodique, déteminé et sans pitié [vidéo] [10/10/2019]

A LIRE : Un mort, une vie brisée et la boxe à jamais changée : Mancini – Kim, histoire d’un drame [16/01/2019]

A LIRE : La traversée du désert de Djamel Dahou, un champion de boxe sacrifié par son pays, malgré les victoires [01/06/2017]

A LIRE : Le jour où le prix Nobel de la boxe à rencontré le lauréat du prix Nobel de littérature [24/05/2017]

16 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s