Artur Beterbiev vs Dmitry Bivol sera signé après la lutte Beterbiev-Meng le 28 mars

Publié par

Les négociations pour la lutte d’unification entre le champion IBF / WBC des mi-lourds, Artur Beterbiev (15-0, 15 KOs) et le champion WBA, Dmitry Bivol (17-0, 11 KOs), commenceront après la défense du titre de Beterbiev contre son IBF obligatoire, le Chinois Fanlong Meng le 28 mars prochain.

Beterbiev-Bivol est un combat étonnant sur le papier, comme l’était d’ailleurs le combat Beterbiev-Gvodzyk. Le sensationnel double olympien russe a détruit avec l’art et la manière tous ceux qui lui ont fait face depuis qu’il est passé chez les pros. Cet « animal » hors norme sort d’un KO au 10ème round contre le champion WBC auparavant invaincu, l’Ukrainien Oleksandr Gvozdyk (17-1, 14 KO), le 18 octobre à Philadelphie dans une guerre passionnante remplie d’actions du début à la fin. C’était un combat très attendu par les fans de boxe.

Bivol avait l’air bien contre certains anciens bons boxeurs chez les mi-lourds. Mais il n’a encore affronté aucun des gros pistolets de niveau élite de la division. Nous avons eu un aperçu quand il a combattu, en mars dernier, Joe Smith Jr. L’Américain a fait sonner la sirène d’alarme au 10ème round sur les capacités de Bivol à prendre des coups, et c’était de loin le meilleur gars qu’il ait jamais affronté chez les pros. Face à Beterbiev, ce sera un autre feuilleton bien différent.

Le vainqueur du combat Beterbiev-Bivol sera vu par les fans comme le gars n°1 chez les mi-lourds. A partir de là, cette division sera exsangue et le gagnant devra peut-être essayer de descendre chez les super-moyens pour éliminer certains des champions encore invaincus.

Le médaillé de bronze olympique de 2012, Oleksandr Gvozdyk, est un combattant qui serait très difficile pour Bivol. Ce serait un combat 60-40 en faveur de l’Ukrainien. Un affrontement entre ces deux-là serait le combat éliminatoire idéal pour arriver à un match contre Beterbiev, qui est DÉJÀ considéré clairement comme le combattant n°1 de la division des mi-lourds. Pour rappel, la grande majorité des sites de parieurs et des analystes considéraient Gvodzyk comme favori face à Beterbiev. C’est à croire qu’ils n’ont jamais regardé aucun de ses quatorze premiers combats.

0-artur_beterbiev_vs_oleksandr_gvozdyk_action1-ConvertImage

Canelo Alvarez s’est récemment inséré dans l’équation des mi-lourds en allant chercher la ceinture du champion WBO, le vieillissant et plus que dépassé Sergey Kovalev, en novembre dernier. Mais la superstar mexicaine a quitté son titre WBO sur la pointe des pieds et à une vitesse soutenue plutôt que de se tester contre Beterbiev ou Bivol, et on le comprend.

« Je ne pense pas qu’il soit honnête et raisonnable pour Canelo de combattre ce gars [Beterbiev] aussi puissant et aussi gros », a déclaré Arum avec bon sens.

Il n’empêche, c’était un geste plutôt faible de la part de Canelo. Mais encore une fois, sa décision d’affronter Kovalev plutôt que Beterbiev était un énorme signe de respect envers l’invaincu Russe en quittant précipitamment son titre WBO au lieu de prendre ce combat d’unification plus que risqué.

À l’heure actuelle, vous devriez favoriser Beterbiev pour vaincre Bivol, simplement en fonction de son avantage de puissance et de ses compétences en boxe. Bivol est un pur boxeur sans grand pouvoir à proprement parler, et il sera démoli comme les autres si jamais il pénètre dans le ring face à son dangereux compatriote.

Le promoteur de Beterbiev, Bob Arum, veut négocier avec le promoteur de Bivol, Eddie Hearn, au mois d’août. Si le combat Beterbiev-Bivol se concrétise, il devrait avoir lieu à la Gazprom Arena de Saint-Pétersbourg, en Russie, qui peut accueillir plus de 60.000 personnes. La Fédération de boxe de Russie a déjà réclamé que le match d’unification y ait lieu.

Bivol, 29 ans, doit gagner son combat du mois d’avril. Il n’a pas encore d’adversaire, mais Hearn tient à le mettre contre Badou Jack (22-3, 13 Ko) ou l’invaincu Gilberto ‘Zurdo’ Ramirez (40-0, 26 KO).

Arum fait la promotion de Ramirez et il pourrait ne pas trop aimer l’idée de le faire participer à un combat hautement risqué contre Bivol, qu’il ne pourrait probablement pas remporter. Il est presque certain de dire que les chances de Ramirez de combattre Bivol sont plus que faibles.

«Nous sommes au courant du désir de Beterbiev de combattre Bivol. Il aura la priorité et nous pouvons organiser un tel combat en 2020 », a déclaré Arum à tass.ru sur Beterbiev qui serait intéressé à affronter Bivol après sa défense contre Fanlong Meng le 28 mars.

Ce serait un énorme combat entre Beterbiev et Bivol. Tant que ces deux gars remportent leurs bagarres intermédiaires, ils devraient pouvoir se faire face. Si Bivol prend le combat contre Badou Jack (22-2-3, 13 KOs) en avril, rien ne garantit qu’il l’emportera. Jack est un combattant incroyablement talentueux, qui s’est suffisamment battu pour mériter des victoires dans ses récents combats contre Adonis Stevenson, Jean Pascal et James DeGale.

Jack aurait pu facilement gagner ces trois combats avec d’autres juges travaillant autour du ring. C’est tout simplement de la malchance pour Jack. Avec son style de combat à haute pression, il pourrait battre et descendre Bivol comme il l’a fait à Anthony Dirrell et à Nathan Cleverly.

Bivol plutôt confiant qu’il arrêtera Beterbiev

« Beterbiev a un bon pouvoir. Si vous combattez Beterbiev, vous n’avez presque aucune chance. Mais je crois en mes compétences en boxe », a déclaré Bivol à Little Giant Boxing.

Qu’importe ce qu’il dit. Pour l’instant, il va sans dire que Bivol doit plutôt penser à augmenter le niveau d’opposition auquel il est confronté depuis toutes ces années, car il perd son temps et sa carrière en combattant des gars marginaux et sans grande importance pour le public de boxe. Bivol vient de remporter une victoire par décision unanime de 12 rounds contre le candidat de niveau B, Lenin Castillo (20-3-1, 15 KO), le 12 octobre à Chicago. Notez que dans ses quatre derniers combats, Bivol n’a éliminé aucun de ses adversaires.

La carrière de Bivol ne décolle pas. Elle stagne et le coupable a un nom: Eddie Hearn. C’est lui qui organise les combats pour Bivol. Le promoteur britannique aurait déjà dû faire affronter Bivol contre des gars difficiles comme Callum Smith, Joshua Buatsi ou Billy Joe Saunders. Hearn fait pourtant la promotion de ces trois combattants britanniques, il pourrait donc facilement faire ces combats s’il le voulait, mais il n’en parle même pas.

Le combat Bivol contre Castillo a été montré sur DAZN, et le public de boxe aux États-Unis n’était pas du tout excité par ce match. Bivol a gagné par les scores 119-108, 119-108, 120-107. Le combat était aussi passionnant à regarder que le séchage de la peinture sur un mur. Hearn ne rend pas service à Bivol en le mettant contre des gars comme Castillo.

Quelques semaines seulement avant le combat, Castillo (20-3-1, 15 KO) n’était même pas dans le top 15 de la WBA, ce qui signifie qu’il n’était pas techniquement admissible à se battre pour cette ceinture. Mais si vous jetez un oeil au classement WBA qui a été publié le 30 septembre, Castillo a été soudainement placé comme le candidat au 15ème rang. Alors, comment en sont-ils arrivés là?

« Nous sommes passés par de nombreuses options, et beaucoup d’entre eux ne voulaient pas combattre Dmitry, parce qu’ils avaient d’autres obligations, ou ont été blessés ou quelque chose comme ça », a déclaré Vadim Kornilov, qui fait partie de l’équipe de direction de Bivol. « Il n’y avait donc absolument personne de disponible. »

Les fans américains veulent Beterbiev vs Bivol aux États-Unis

Ce serait une déception pour beaucoup de fans de boxe américains si le combat Beterbiev contre Bivol a lieu en dehors des États-Unis, car ils ne pourront pas le voir en direct et en personne. Beterbiev-Bivol serait un grand combat à New York ou à Las Vegas. Si ces deux combattants veulent élargir leur base de fans aux États-Unis et dans le monde, organiser leur match d’unification en Amérique aura alors beaucoup de sens car le nom de Beterbiev, depuis qu’il a arrêté Gvodzyk, est désormais sur toutes les lèvres de l’autre côté de l’Atlantique.



Highlights


Full Fight


A LIRE : Artur Beterbiev vs Dmitry Bivol possible en août à Saint-Pétersbourg [2/02/2020]

A LIRE : Artur Beterbiev vs Fanlong Meng le 28 mars prochain, mais plus en Chine [10/01/2020]

A LIRE : Une offre de 1,9 million $ remportée par une obscure agence chinoise pour le combat d’Artur Beterbiev vs Fanlong Meng [31/12/2019]

A LIRE : Artur Beterbiev affrontera Meng Fanlong pour la défense de sa ceinture IBF [3/12/2019]

A LIRE : Canelo Alvarez va-t-il accepter un combat contre Artur Beterbiev maintenant? [4/11/2019]

A LIRE : Artur Beterbiev stop Oleksandr Gvozdyk [vidéo] [19/10/2019]

A LIRE : Callum Johnson choisit Beterbiev pour battre Gvozdyk [19/10/2019]

A LIRE : Artur Beterbiev vs Oleksandr Gvozdyk, un combat très attendu [19/10/2019]

A LIRE : Artur Beterbiev vs Oleksandr Gvozdyk, les deux meilleurs boxeurs dans la catégorie des mi-lourds [17/10/2019]


Articles recommandés / les plus lus:

A LIRE : Artur Beterbiev vs Dmitry Bivol: l’analyse d’Andre Ward [02/04/2020]

A LIRE : Les cinq victoires les plus impressionnantes de Joe Calzaghe [01/04/2020]

A LIRE : Une carrière bâtie sur le succès: l’histoire d’Abel Sanchez [30/03/2020]

A LIRE : La légende de la boxe, Roman Gonzalez, évacue Kal Yafai avec un coup de marteau [vidéo] [01/03/2020]

A LIRE : Canelo Alvarez reviendra-t-il chez les mi-lourds pour affronter un animal comme Artur Beterbiev? [28/03/2020]

A LIRE : Suspicion de dopage: Un fermier affirme que l’équipe de Tyson Fury lui aurait offert de l’argent pour mentir [15/03/2020]

A LIRE : Canelo Alvarez vs Billy Joe Saunders le 2 mai – Aperçu [06/03/2020]

A LIRE : Effrayés par la dernière performance de Jorge Linares, les Garcia père et fils se dégonflent [vidéo] [03/03/2020]

A LIRE : Les plus grandes trilogies dans l’histoire de la boxe [02/03/2020]

A LIRE : La légende de la boxe, Roman Gonzalez, évacue Kal Yafai avec un coup de marteau [vidéo] [01/03/2020]

A LIRE : Deontay Wilder doit effacer de sa tête l’idée même d’une trilogie avec Tyson Fury [vidéo full fight] [23/02/2020]

A LIRE : Tyson Fury STOP Deontay Wilder au 7ème. Wilder devrait oublier la trilogie [vidéo full fight] [23/02/2020]

A LIRE : Tyson Fury TKO Deontay Wilder au 7ème round [vidéo full fight] [23/02/2020]

A LIRE : Wilder & Fury II : insultes et révélations durant la conférence de presse [vidéo] [20/02/2020]

A LIRE : Jorge Linares a écrasé Carlos Morales en 4 rounds [vidéos] [15/02/2020]

A LIRE : Deontay Wilder vs Tyson Fury II : faire des prédictions en boxe, c’est amusant [13/02/2020]

A LIRE : Le style post-mexicain, une boxe véritablement mondiale, arrive [12/02/2020]

A LIRE : Clay Collard vs Raymond Guajardo: le round de l’année [vidéo] [03/02/2020]

A LIRE : « Tyson Fury n’est pas le champion linéaire, dit Michael Buffer, ce truc est un non-sens » [1/02/2020]

A LIRE : Canelo Alvarez vs Ryota Murata le 23 mai au Saitama Super Arena, et non le 2 mai [31/01/2020]

A LIRE : L’opprimé Jeison Rosario a détruit le champion Julian Williams [Full fight] [19/01/2020]

A LIRE : Edwin Rodriguez vs Michael Seals, grosses fusillades et KO à la pelle, 13 nov 2015 [vidéo] [18/01/2020]

A LIRE : Tyson Fury physiquement méconnaissable [18/02/2020]

A LIRE : Alejandra Jimenez bat Franchon Crews-Dezurn dans un combat fou et appelle Claressa Shields [Full fight] [14/01/2020]

A LIRE : Ryan Garcia veut se mesurer à Jorge Linares le 2 mai [11/01/2020]

A LIRE : Yuniel Dorticos, le KO de l’année 2019? Les autres KO mémorables de l’année [09/01/2020]

A LIRE : Katie Taylor vs Delfine Persoon : le vol de l’année 2019 [vidéo] [07/01/2020]

A LIRE : Ryan Garcia insiste auprès de Gervonta Davis, alors que Francisco Fonseca l’attend le 14 février [5/01/2020]

A LIRE : Tyson Fury vs Deontay Wilder II – Point de vue [4/01/2020]

A LIRE : Manny Pacquiao, le premier boxeur à détenir des titres mondiaux durant 4 décennies [03/01/2020]

A LIRE : Ray Mancini: « Canelo doit battre GGG pour être n°1 » [07/12/2019]

A LIRE : Le talentueux Oleksandr Gvozdyk n’a eu aucune chance face à un Beterbiev méthodique, déteminé et sans pitié [vidéo] [10/10/2019]

A LIRE : Un mort, une vie brisée et la boxe à jamais changée : Mancini – Kim, histoire d’un drame [16/01/2019]

A LIRE : La traversée du désert de Djamel Dahou, un champion de boxe sacrifié par son pays, malgré les victoires [01/06/2017]

A LIRE : Le jour où le prix Nobel de la boxe à rencontré le lauréat du prix Nobel de littérature [24/05/2017]

15 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s