L’IBF donne jusqu’au 30 décembre aux directions d’Artur Beterbiev et Meng Fanlong pour trouver une entente

Publié par

La Fédération Internationale de Boxe a prié les directions du champions IBF / WBC Artur Beterbiev et son challenger IBF obligatoire, l’invaincu Fanlong Meng (16-0, 10 KO), de trouver une entente avant le 30 décembre pour la défense du titre IBF. Si la direction de Beterbiev (15-0, 15 KO) n’accouche pas d’une solution avant cette date, une offre de bourse sera lancée.

Arum veut Beterbiev-Meng en dehors de la Chine mais pas loin

Le promoteur Bob Arum dit vouloir organiser le combat Beterbiev-Meng dans une île près de la Chine, mais pas en territoire chinois, et on le comprend. Le combat pourrait avoir lieu en mars. Si le redoutable Russe gagne, alors Arum aimerait le confronter au champion WBA des mi-lourds Dmitry Bivol dans un combat d’unification.

Arum, un peu rêveur, avait déjà laissé entendre qu’il espérait pouvoir organiser un combat entre Beterbiev et le vainqueur du combat Alvarez-Kovalev. Mais il pouvait espérer autant qu’il voulait, un tel combat ne se produira pas. Canelo vient d’ailleurs d’abandonner son titre WBO cette semaine et il retournera probablement chez les super-moyens pour son prochain combat. Personne de censé, à part Arum, ne le voit face à Beterbiev. C’est un combat qui ne serait même pas compétitif.

Contre Fanlong Meng, c’est une bagarre que le double olympien russe va écarter de sa route pour pouvoir passer à autre chose, à des matchs beaucoup plus grands et, espérons-le, qui lui apporteront plus de pognon à l’avenir. Beterbiev, 34 ans, donné pourtant perdant par les parieurs et uniquement par ces derniers, sort de sa meilleure victoire en carrière en arrêtant le talentueux champion WBC des mi-lourds, Oleksandr Gvozdyk, au 10ème tour le 18 octobre à Philadelphie.

Tous ceux qui ont suivi Beterbiev depuis qu’il a commencé chez les pros savaient que l’Ukrainien avait zéro chance de l’emporter sur le Russe.

La performance a sans aucun doute effrayé Canelo Alvarez, qui a choisi, quand il a grimpé (de deux marches) vers la division des mi-lourds, l’un des combat les plus faciles de sa carrière, contre Sergey Kovalev, âgé de 36 ans. Sans surprise, Canelo Alvarez a remporté un titre mondial dans une 4ème division le 2 novembre dernier, et c’était bien là son unique but.

Bivol sur la ligne de mire de Beterbiev après le combat de Meng

«Nous espérons mener ce combat là-bas. Nous avons une grande offre pour aller sur une île au large de la Chine, qu’ils appellent le Chinese Hawaii », a déclaré Arum à Fighthype. « Après cela, Eddie Hearn a déjà déclaré qu’il mettrait [le champion WBA Dmitry] Bivol à disposition pour affronter le vainqueur du combat Beterbiev-Fanlong sur ESPN. Nous allons donc le faire», a déclaré Arum.

Beterbiev contre Dmitry Bivol serait un combat que les fans de boxe voudront voir si Arum pouvait le négocier avec son promoteur Eddie Hearn. Hearn a lui-même évoqué l’idée de mettre Bivol dans des combats d’unification, mais il faut attendre et voir si le promoteur Britannique se sent suffisamment en confiance pour jeter Bivol avec un animal aussi puissant et technique que Beterbiev, après la performance qu’il a livrée face à Gvozdyk. C’était un véritable travail de démolition méthodique, malgré le courage de l’Uktrainien et les nombreux puissants coups qu’il a pu atterrir.

A LIRE : Le talentueux Oleksandr Gvozdyk n’a eu aucune chance face à un Beterbiev méthodique, déterminé et sans pitié [vidéo]

Bivol n’est pas un gros puncheur, et il a plutôt un petit cadre pour la division des mi-lourds. Hearn ferait mieux de lui éviter Beterbiev et lui trouver des combattants chez les super-moyens. Il serait en mesure d’obtenir des combats gagnables contre Canelo Alvarez, Billy Joe Saunders ou Callum Smith.

Beterbiev semble imbattable en ce moment, surtout depuis sa victoire sur Gvozdyk. Il n’y a pas si longtemps, les commentateurs disaient que le seul qui pourrait poser problème à Beterbiev était Bivol (17-0, 11 KO). Mais c’est fini, ce n’est plus d’actualité, plus personne n’ose hasarder une chose pareille. Beterbiev sera trop pour Bivol, dans tous les domaines, et il se ferait démolir encore plus rapidement qu’Oleksandr Gvozdyk.

Les 3 derniers combats de Bivol contre Jean Pascal, Joe Smith Jr. et Lenis Castillo laissent à désirer. Bien que Bivol ait remporté les trois combats, il avait l’air vulnérable. Paraître vulnérable sur un combat, peut-être, mais sur toi combats, ça nous dit beaucoup de choses sur les capacités d’un boxeur. Bivol n’est plus le gars que de nombreux fans de boxe pensaient qu’il était. Le jeter avec Beterbiev serait comme un crime.


A LIRE : Artur Beterbiev vs Dmitry Bivol possible en août à Saint-Pétersbourg [2/02/2020]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s