Andre Ward vs Sergey Kovalev II : pas d’excuses

Il est dit que le challenger doit prendre le titre de champion, mais lors de leur première rencontre, le champion des poids lourd léger WBA-IBF-WBO Sergey Kovalev a fait plus que suffisant pour battre le challenger Andre Ward. Mais il a fini par perdre ses ceintures. Peut-être que le lecteur se souvient du visage de Ward avant que les tableaux de bord officiels ne soient annoncés. L’expression sur le visage fermé de Ward pendant qu’on écoutait l’annonce du résultat était sans équivoque. Mais alors, lorsqu’il a entendu qu’il était le gagnant, son visage a changé complètement d’expression. C’était comme lorsque, alors que vous ne l’aviez pas vue depuis six mois, on vous disait: « Mamie est arrivée. » De la stupeur.

Contre Kovalev, l’arbitre Robert Byrd a permis à Ward de nombreuses tactiques pourries, et aussi un accrochage constant et systématique. Tout le monde a vu. Mais Byrd n’est pas le premier arbitre à le faire dans la carrière de Ward. Si vous passez en revue le combat de Ward contre Mikkel Kessler, vous pouvez compter jusqu’à 88 accrochages! L’arbitre, Jack Reiss, n’avait pas bougé le petit doigt pour retirer des points à Ward ou le disqualifier. L’arbitre Steve Smoger a permis à peu près la même chose lorsque Ward a combattu contre Carl Froch.

Je ne pense pas que l’arbitre Tony Weeks, qui sera entre Ward et Kovalev ce 17 juin, soit vraiment un arbitre rigoureux pour mettre en garde les boxeurs, déduire des points, et encore moins disqualifier un boxeur quand il commence à s’accrocher de façon systématique et répétée. Samedi prochain nous verrons à quel point il est vraiment strict.

wardbell

Les tableaux de bord dans le premier combat étaient 114 – 113 x3. Je ne suis pas d’accord avec cette note. Ce n’est que mon avis et les lecteurs doivent avoir une meilleure opinion pour savoir si les scores étaient corrects ou non. Mais pour moi, c’était l’un de ces moments où une décision dite « locale » a eu lieu, c’est tout, et je suis certain que si Kovalev était né en Amérique, il serait reparti avec ses ceintures cette nuit-là.

Le problème pour Kovalev, une fois de plus, c’est qu’il est toujours un visiteur. Une fois de plus, il aura trois juges des États-Unis et aucun de la Russie. Si l’équipe de Kovalev n’a pas exigé trois juges neutres pour la revanche, au moins ils auraient dû exiger un juge par nation et un troisième neutre. Ceci évite les plaintes en cas de notation défavorable. Quoi qu’il en soit, je ne soupçonne pas un mauvais comportement, mais parfois, il vaut mieux être clair comme l’eau de roche pour éviter les soupçons.

Leur premier affrontement n’était pas un énorme combat. Donc je ne m’attends pas trop à ce que le deuxième soit une bataille épique. Je m’attends à un match de lutte compétitif. Même si j’espère moi-même sincèrement que je vais me tromper. Je suppose qu’Andre Ward va tourner, lancer des jab à volonté, les accrochages, les câlins. Mais soyez patients car il y aura sûrement des ouvertures qui vont permettre, de part et d’autre, à des coups forts de passer. Je pense que Ward peut faire en sorte que Kovalev respecte son pouvoir, mais si André commet une erreur, il peut finir sur la toile tout comme lors du premier combat.

kovalevbell

Je pense que Kovalev ne devrait pas se battre à portée rapprochée pour  éviter d’être constamment accroché par Ward. Sergey Kovalev devrait se battre derrière son jab, l’utiliser autant qu’il le peut, jab double jab up et au corps. Il doit éviter de devenir prévisible et se laisser envahir par Ward. Kovalev peut être en mesure de couper l’anneau sur Ward, qui est maintenant le Champion et qui sait certainement qu’il n’a peut-être besoin que de se déplacer et de marquer des points pour gagner encore une fois sur les tableaux de bord.

Durant leur premier combat, il m’a semblé qu’une fois que Kovalev était tombé dans le piège de la tactique sale de Ward, son attention s’était dissipée et a fini par perdre la domination dans la seconde moitié de la lutte. Kovalev était démoralisé et épuisé.

Eh bien, si c’était le cas, j’espère que ce samedi les deux beaux fils de la boxe seront au sommet de leurs pouvoirs, même si je pense que Kovalev peut encore perdre une décision dite « locale. » Ward s’est entraîné dur et il semble qu’il a moins peur que la première fois. Et comme Antonio Tarver l’a dit à Roy Jones Jr: « Des excuses ce soir, Roy? Cette fois il n’y aura pas d’excuses, et aussi que nous n’aurons pas besoin des juges dans cette revanche. »

ward-kovalev-no-excuse

 

Catégories :Actualité

Tagué:,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s