Il y a 50 ans: Quand Ali est revenu sur le ring en héros

Publié par

Si vous voulez parler d’un vrai retour, d’un grand retour en boxe alors que peu de gens s’y attendaient, alors le retour sur le ring que Muhammad Ali a effectué il y a 50 ans est celui qui se démarque de tous les autres. Le champion des poids lourds, Ali, déjà à son extrême apogée (ou il s’en rapprochait) a été, comme nous le savons tous, dépouillé de sa licence de boxe en avril 1967. Ali n’avait plus le droit de boxer parce qu’il ne voulait tout simplement pas se rendre à l’autre bout de la planète pour fusiller de pauvres villageois vivant dans la misère au Vietnam et qui ne lui avaient strictement rien fait.

Ali avait fait la queue avec onze gars convoqués comme lui dans une pièce de l’ancien bâtiment du bureau de poste à Houston, au Texas. Il avait entendu que l’officier, devant lequel il devait prêter serment, lui avait demandé de venir à son bureau en l’appelant: « Black Muslim. » Ali n’a pas voulu bouger de sa place. Un autre officier s’est alors approché de lui et a dit: « Monsieur Ali, voulez-vous m’accompagner, s’il vous plaît? » Ali est resté silencieux, mais a suivi l’officier hors de la pièce pour l’entendre l’avertir des conséquences de son refus de servir dans l’armée américaine. Il a été ensuite ramené dans la salle d’attente et a reçu une seconde chance pour prêter serment. Mais Ali a de nouveau refusé, en acceptant à la fin de signer une attestation pour confirmer son refus.

C’était en 1967 – le dernier combat d’Ali était en mars 1967, lorsque le champion a facilement éliminé Zora Folley [79-11, 44 KO]. Le reste de la décennie a vu Ali, l’objecteur de conscience, dans une situation où il devait gagner de l’argent en donnant des conférences sur les campus universitaires. Alors que la guerre commençait à devenir de plus en plus impopulaire, Ali, devenu un «traître», et un «lâche» selon l’extrême droite en 1967, a été érigé en héros par tous ceux qui étaient consternés par l’imbécillité de la guerre au Vietnam. C’était une guerre civile entre le Nord et le Sud du Vietnam et l’Amérique n’avait rien à faire là bas.

Les choses avaient beaucoup changé entre temps. Plusieurs millions de personnes, dont beaucoup d’artistes et d’intellectuels, étaient d’accord avec la position courageuse et controversée d’Ali. La guerre a malheureusement fait rage, jusqu’en 1975, mais Ali avait gagné sa bataille contre le gouvernement et son permis de boxer lui a été restitué à la fin des années 1970. Soutenu et encouragé par cette autre Amérique antiraciste et beaucoup moins conne, un Ali âgé de 28 ans a été enfin autorisé à revenir sur le ring.

Bob Dylan, prix Nobel de littérature [2016] et Ali,  dans les coulisses lors du concert The « Night of the Hurricane » au Madison Square Garden, le 8 décembre 1975

On ne peut pas dire qu’il a eu des adversaires faciles, ni beaucoup de temps pour se préparer. Ali avait eu environ six semaines pour se mettre en forme et être prêt à affronter le dur n°1, Jerry Quarry (classement Ring Magazine) et n°3 WBA. Ceci, ne vous y trompez pas, n’était pas un retour en douceur. C’était une guerre, un combat très réel et éprouvant pour Ali. Qu’est-ce que cette mise à pied, de 3 ans et 7 mois, lui avait retiré? Combien de magie Ali avait-il perdu? Quarry [53-9-4, 32 KO] avait 25 ans. Il avait déjà croisé le fer avec des gars comme Joe Frazier, Jimmy Ellis, Floyd Patterson, Eddie Machen, Buster Mathis et George Chuvalo.

Le combat, prévu pour 15 rounds, a eu lieu à Atlanta, en Géorgie. Ali pesait 96,6 kg.

Il s’est avéré que les jambes d’Ali n’étaient plus jamais les outils défensifs ultrarapides qu’elles avaient été avant son exil forcé.  Ses mains étaient encore floues. Il était un peu plus frappable qu’il ne l’avait été auparavant. Le combat avec Quarry commençait à peine quand «The Great White Hope», comme on avait surnommé Quarry, a commencé à saigner. Une main droite d’Ali a provoqué une coupure au-dessus de l’œil gauche de Quarry et le combat a été arrêté à la fin du troisième. Tout le monde n’était pas du côté d’Ali à l’époque, même si sa popularité était maintenant plus élevée que trois ans plus tôt.

Lorsqu’on lui a proposé l’alibi de la coupure causée par un coup de coude, dans un geste de classe, le chic Quarry a rétorqué que non, que la blessure avait bel et bien été causée par un coup de balle propre. Ali était de retour. La fin de ce combat aurait pu être quelque peu insatisfaisante, mais le champion était bien de retour dans les affaires. Étonnamment, après juste un combat de plus, dans une guerre rude et difficile avec le coriace et terrible Oscar Bonavena [58-9-1, 44 KO], Ali a fait face à Joe Frazier pour les couronnes WBC et WBA. On est en mars 1971, à un peu plus de quatre mois après son retour sur le ring.

Vous voulez parler d’un retour? Le retour épique d’Ali il y a un demi-siècle aujourd’hui doit être considéré comme l’un des plus marquant pour la boxe. Ali a perdu contre l’intraitable Frazier, mais son retour à la gloire était complet en octobre 1974, lorsque «The Greatest» a arrêté George Foreman dans le 8ème pour regagner ces deux mêmes ceintures qu’il avait perdues aux mains de Frazier trois plus tôt. Ali avait réussi à les récupérer et il l’avait fait au forceps.

Ali était le plus grand. Ce qui lui est arrivé quand on lui a retiré le droit de boxer était le plus grand vol jamais perpétré sur un seul être humain dans le monde du sport. L’impérialisme américain avec son compagnon toujours fidèle, le racisme qui battait son plein pire que maintenant, était endémique et sauvage.

Le public a été privé des meilleures années d’un athlète, d’un boxeur et d’un combattant phénoménal. Le monde a été privé d’une idole vaillante et franche qui ne demandait que la liberté, le droit de boxer et de vivre en paix. En dépit de l’oppression gouvernementale et, à l’époque, d’un fort encouragement des médias au racisme et à l’obscurantisme social, la grandeur de l’homme a prévalu. Il est revenu, pas avec toute sa beauté et son talent, mais il était bien de retour. 

Une partie de sa vie avait été ternie et gâchée par les mauvais traitements et l’injustice, mais il lui en restait assez pour remonter au sommet chez les poids lourds et gagné une fois de plus sur le ring. Il était plus qu’un grand athlète. Il a élevé la boxe à ces moments les plus nobles. Des Jeux Olympiques aux casinos de Las Vegas, des cris au Congo de « Ali! Boom Ay Yay! » aux foules émerveillées de Manille, il a enchanté le cœur des fans et crée des espoirs dans le monde entier pour la justice et la liberté. Ali était le plus grand.

« Si la mesure de la grandeur est de réjouir le cœur de chaque être humain sur la face de la terre, alors il était vraiment le plus grand. De toute façon, il était le plus brave, le plus gentil et le plus excellent des hommes. » Bob Dylan, prix Nobel de littérature, 4 VII 2016.

A LIRE : Le jour où le prix Nobel de la boxe à rencontré le lauréat du prix Nobel de littérature [24/05/2017]


Articles recommandés / les plus lus :

A LIRE : Kell Brook – La dernière valse [28/10/2020]

A LIRE : [VIDÉO] : Teofimo Lopez – Nouveau Roi des poids légers [24/10/2020]

A LIRE : Teofimo Lopez domine et défait Vasyl Lomachenko par décision unanime [Vidéo] [18/10/2020]

A LIRE : Lomachenko vs Lopez: Turbo Chess vs Turbo War [17/10/2020]

A LIRE : [VIDÉO]: Fury vs Joshua – Est-ce que ce combat va vraiment avoir lieu? – Aperçu [08/10/2020]

A LIRE : Combat de l’année: Jose Zepeda arrête Ivan Baranchyk dans le 5ème [vidéo] [04/10/2020]

A LIRE : Floyd Mayweather Jr. offre son aide à Wilder et s’excite stupidement sur Wanheng Menayothin [01/10/2020]

A LIRE : [VIDÉO]: Vasyl Lomachenko vs Teofimo Lopez – Aperçu et prédiction [29/09/2020]

A LIRE : Tony Yoka a perdu beaucoup contre Johann Duhaupas hier soir [26/09/2020]

A LIRE : Jarrell Big Baby Miller attribue son récent test positif au Viagra [24/09/2020]

A LIRE : Frank Warren abîme encore plus l’image du British Boxing Board of Control [BBBoC] [20/09/2020]

A LIRE : Vasyl Lomachenko vs Teofimo Lopez officiel pour le 17 octobre à Las Vegas [09/09/2020]

A LIRE : Alexander Povetkin efface Dillian Whyte dans le 5ème round [23/08/2020]

A LIRE : Vasyl Lomachenko vs Teofimo Lopez: Loma accepte moins d’argent pour finaliser le combat [09/08/2020]

A LIRE : La légende Chris Eubank Sr. [03/08/2020]

A LIRE : La boxe déshonorée : Seniesa Estrada vs Miranda Adkins [vidéo] [01/08/2020]

A LIRE : L’histoire de Michael Bentt, le sympathique Roi oublié des poids lourds [13/07/2020]

A LIRE : Pacquiao / Mayweather: Qui a eu la meilleure carrière? [30/05/2020]

A LIRE : Sugar Ray Leonard discute de son combat contre Marvin Hagler [14/05/2020]

A LIRE : Quinze ans après, Ricky Hatton se souvient de sa bataille avec Kostya Tszyu [29/04/2020]

A LIRE : Julian Jackson / Gerald McClellan: parcours croisés de deux des plus durs cogneurs que la boxe ait connus [28/04/2020]

A LIRE : Callum Johnson: « Artur Beterbiev est un monstre de la nature. Il battra Dmitry Bivol » [17/04/2020]

A LIRE : [Vidéo] L’histoire de la division poids lourd avec Emanuel Steward [15/04/2020]

A LIRE : Teddy Atlas sur Andy Ruiz: « Le poids n’était pas la cause de sa perte contre Joshua » [09/04/2020]

A LIRE : Artur Beterbiev vs Dmitry Bivol: l’analyse d’Andre Ward [02/04/2020]

A LIRE : Les cinq victoires les plus impressionnantes de Joe Calzaghe [01/04/2020]

A LIRE : Une carrière bâtie sur le succès: l’histoire d’Abel Sanchez [30/03/2020]

A LIRE : Canelo Alvarez reviendra-t-il chez les mi-lourds pour affronter un animal comme Artur Beterbiev? [28/03/2020]

A LIRE : Suspicion de dopage: Un fermier affirme que l’équipe de Tyson Fury lui aurait offert de l’argent pour mentir [15/03/2020]

A LIRE : Canelo Alvarez vs Billy Joe Saunders le 2 mai – Aperçu [06/03/2020]

A LIRE : Effrayés par la dernière performance de Jorge Linares, les Garcia père et fils se dégonflent [vidéo] [03/03/2020]

A LIRE : [VIDÉO] Un aperçu original du méga-combat revanche entre Deontay Wilder et Tyson Fury 2 [02/03/2020]

A LIRE : Les plus grandes trilogies dans l’histoire de la boxe [02/03/2020]

A LIRE : La légende de la boxe, Roman Gonzalez, évacue Kal Yafai avec un coup de marteau [vidéo] [01/03/2020]

A LIRE : Deontay Wilder doit effacer de sa tête l’idée même d’une trilogie avec Tyson Fury [vidéo full fight] [23/02/2020]

A LIRE : Tyson Fury STOP Deontay Wilder au 7ème. Wilder devrait oublier la trilogie [vidéo full fight] [23/02/2020]

A LIRE : Tyson Fury TKO Deontay Wilder au 7ème round [vidéo full fight] [23/02/2020]

A LIRE : Wilder & Fury II : insultes et révélations durant la conférence de presse [vidéo] [20/02/2020]

A LIRE : Jorge Linares a écrasé Carlos Morales en 4 rounds [vidéos] [15/02/2020]

A LIRE : Deontay Wilder vs Tyson Fury II : faire des prédictions en boxe, c’est amusant [13/02/2020]

A LIRE : Le style post-mexicain, une boxe véritablement mondiale, arrive [12/02/2020]

A LIRE : Clay Collard vs Raymond Guajardo: le round de l’année [vidéo] [03/02/2020]

A LIRE : « Tyson Fury n’est pas le champion linéaire, dit Michael Buffer, ce truc est un non-sens » [1/02/2020]

A LIRE : Canelo Alvarez vs Ryota Murata le 23 mai au Saitama Super Arena, et non le 2 mai [31/01/2020]

A LIRE : L’opprimé Jeison Rosario a détruit le champion Julian Williams [Full fight] [19/01/2020]

A LIRE : Edwin Rodriguez vs Michael Seals, grosses fusillades et KO à la pelle [vidéo] [18/01/2020]

A LIRE : Tyson Fury physiquement méconnaissable [18/02/2020]

A LIRE : Alejandra Jimenez bat Franchon Crews-Dezurn dans un combat fou et appelle Claressa Shields [Full fight] [14/01/2020]

A LIRE : Ryan Garcia veut se mesurer à Jorge Linares le 2 mai [11/01/2020]

A LIRE : Yuniel Dorticos, le KO de l’année 2019? Les autres KO mémorables de l’année [09/01/2020]

A LIRE : Katie Taylor vs Delfine Persoon : le vol de l’année 2019 [vidéo] [07/01/2020]

A LIRE : Ryan Garcia insiste auprès de Gervonta Davis [5/01/2020]

A LIRE : Tyson Fury vs Deontay Wilder II – Point de vue [4/01/2020]

A LIRE : Manny Pacquiao, le premier boxeur à détenir des titres mondiaux durant 4 décennies [03/01/2020]

A LIRE : Les poids lourds encore à l’ombre mais à ne pas perdre de vue en 2020 [27/12/2019]

A LIRE : Bob Arum: « Lomachenko sera bientôt avec cette bête » [16/12/2019]

A LIRE : Ray Mancini: « Canelo doit battre GGG pour être n°1 » [07/12/2019]

A LIRE : Le talentueux Oleksandr Gvozdyk n’a eu aucune chance face à un Beterbiev méthodique, déteminé et sans pitié [vidéo] [10/10/2019]

A LIRE : Un mort, une vie brisée et la boxe à jamais changée : Mancini – Kim, histoire d’un drame [16/01/2019]

A LIRE : McGregor affirme que Mayweather sera malmené le 26 août [15/07/2017]

A LIRE : La traversée du désert de Djamel Dahou, un champion de boxe sacrifié par son pays, malgré les victoires [01/06/2017]

A LIRE : Le jour où le prix Nobel de la boxe à rencontré le lauréat du prix Nobel de littérature [24/05/2017]

A LIRE : Francois Botha volé ouvertement en Australie face à Sonny Bill Williams [Vidéo] [22/03/2013]

39 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s