Une offre de 1,9 million $ remportée par une obscure agence chinoise pour le combat d’Artur Beterbiev vs Fanlong Meng

Publié par

La prochaine défense du titre du puissant champion IBF / WBC des mi-lourds, Artur Beterbiev, contre son obligatoire IBF, le Chinois Fanlong Meng, aura probablement lieu au printemps en Chine.

Lundi, une agence chinoise a remporté l’offre de bourse pour organiser le combat, selon @MikeCoppinger. Ils ont surenchéri sur Top Rank Boxing, les promoteurs du terrifiant invaincu russe (15-0, 15 KO), avec une offre gagnante de 1,9 million de dollars. Top Rank n’a offert que 1,35 million de dollars, exprès pour ne pas remporter l’offre.

Beterbiev reprend la route des KO

Ce n’est donc pas vraiment une surprise que Top Rank s’est laissé surpasser par une agence chinoise pour le combat de Beterbiev contre Meng, car Bob Arum avait déjà déclaré, en octobre dernier, qu’il voulait de toute façon organiser le combat en Chine.

beterbiev2

Le patron de Top Rank ne semble pas du tout inquiet du fait que le double olympien russe donne à Fanlong l’avantage du pays d’origine, et on le comprend. La devise de Beterbiev « Je n’ai pas besoin des juges », a du sens avec lui, et donc de quoi rassurer n’importe quel promoteur. C’est simple, depuis qu’il est devenu professionnel en 2013, aucun des adversaires auxquels il a été confronté n’a entendu la cloche finale.

Le fabuleux artiste KO Russe avait l’air très impressionnant en battant le talentueux et non moins éblouissant champion WBC des mi-lourds, Oleksandr Gvozdyk, encore invaincu, par KO au 10ème round le 18 octobre à Philadelphie. Au 3ème renversement, l’arbitre expérimenté Gary Rosato a fait savoir qu’il en a assez vu comme ça et s’est jeté pour écarter Beterbiev et entourer Gvozdyk de ses bras. Il faut souligner la classe de Beterbiev qui arrête toujours de frapper ses adversaires avant même qu’ils ne posent un genou par terre, comme s’il comprenait avant eux qu’ils allaient de toute façon le faire.

0-Artur_Beterbiev_vs_Oleksandr_Gvozdyk_action1

Avant le combat, beaucoup de fans de boxe à travers le monde avaient choisi Gvozdyk pour gagner la bataille. Même les parieurs! Il est évident que ceux qui s’attendaient à une victoire de l’Ukrainien n’avaient, au choix, soit pas du tout suivi les débuts du sensationnel Russe, soit ils n’ont jamais entendu parler de lui. On a beau chercher, on ne voit pas d’autres explications. Mais Beterbiev leur a ouvert les yeux en usant Gvozdyk de façon méthodique, avant de l’arrêter dans le 10ème round. Vous pouvez affirmer, malgré les trop nombreux coups de feu que Beterbiev a pris, qu’il aurait pu continuer à se battre avec la même intensité et le même rythme durant 12 autres rounds. Cet homme n’est pas humain. Gvozdyk, qui a commencé vraiment très dur et tôt, n’a en fait jamais eu la moindre chance malgré les énormes balles qu’il a jetées.

A LIRE : Le talentueux Oleksandr Gvozdyk n’a eu aucune chance face à un Beterbiev méthodique, déterminé et sans pitié [vidéo]

Arum enthousiasmé que le combat Beterbiev vs Meng se déroule en Chine

« Nous espérons mener ce combat en Chine », a déclaré Arum à Fighthype. «Nous avons une grande offre pour aller sur une île au large de la Chine, qu’ils appellent le Chinese Hawaii. »

« C’est une région où il devrait y avoir un temps magnifique toute l’année. C’est un endroit qui dispose de 12 terrains de golf », a ajouté Arum d’un air amusé. « Après cela, Eddie Hearn a déclaré qu’il mettrait Bivol [champion WBA des mi-lourds] à disposition pour affronter le vainqueur de ce combat [Beterbiev contre Fanlong] sur ESPN. Eh bien, nous allons donc le faire. »

Un combat d’unification entre Beterbiev et le champion WBA des mi-lourds, Dmitry Bivol (17-0, 11 KOs), serait très intéressant pour les fans de boxe. Cela correspond à mettre ensemble les deux meilleurs du moment chez les mi-lourds, et il est certain que les fans assisteront à une véritable guerre durant laquelle ils auront droit à un festival de feux d’artifice aussi longtemps que le combat durerait.

Arum espérait que le vainqueur du combat Canelo Alvarez contre Sergey Kovalev serait intéressé à affronter Beterbiev. On est en droit de se demander si Arum était sérieux avec une attente pareille. Ses espoirs sont d’ailleurs tombés à l’eau lorsque la star mexicaine a quitté la ceinture WBO après l’avoir gagnée.

beterbiev3

Apparemment, Canelo n’aimait pas l’idée d’affronter Beterbiev dans une unification, et vous ne pouvez pas lui en vouloir. Beterbiev frapperait et assommerait Canelo probablement en 4 ou 5 rounds. Il y a des niveaux en boxe. Mais cela aurait été assez classe et courageux si Canelo avait accepté de combattre Beterbiev, parce que ce serait une situation où il prouverait à ses fans qu’il ne choisit pas que des boxeurs faibles et en fin de carrière comme Kovalev. On comprend qu’il ne veuille pas se faire démonter par Beterbiev, mais Canelo n’a pas combattu les meilleurs en remportant ses titres mondiaux chez les super-moyens. Idem récemment chez les mi-lourds. Sans compter l’appétit démesuré que Canelo a pour les vieux qu’il est persuadé de malmener.

Souvenons-nous, après qu’il ait finalement affronté GGG en 2017, il a attendu un an avant de le combattre une seconde fois en 2018. Beaucoup de fans de boxe pensent que Canelo a attendu intentionnellement un an pour retrouver Golovkin dans un ring âgé de 36 ans. On peut en effet avoir besoin d’une deuxième mains pour compter les grands-pères ex champions qui étaient dans cette tranche d’âge lorsque Canelo les a combattus, GGG (36 ans), Kovalev (36 ans), Mosley (41 ans), Cotto (35 ans), Rhodes (36 ans), Baldomir (39 ans), Ndou (39 ans), etc

A LIRE : Ray Mancini: « Canelo doit battre GGG pour être n°1 »

Fanlong a une expérience olympique

Meng, 31 ans, a représenté la Chine aux Jeux olympiques de 2012, mais a été éliminé lors de son deuxième combat contre Yamaguchi Falcao. Depuis qu’il est devenu professionnel, Fanlong a vaincu des gars comme Daniel Judah, Frank Buglioni et Adam Deines. Cela va être un énorme pas en avant pour lui face à Beterbiev, un pas plus que compliqué, car il n’est clairement pas meilleur que tous les autres gars que le Russe a déjà massacrés jusqu’à présent. Le Chinois est un combattant aux pieds plats, avec une puissance décente et une vitesse de main moyenne. Il aime bouger. Il est autonome, mais pas téméraire, il fait une piqûre ou deux puis, parfois, s’acharne sur ses pauvres adversaires et les arrête. Le jab est son pistolet préférée et de loin sa meilleure arme. Sa gauche reste souvent dans son étui, bien qu’il l’ait utilisée très finement pour arrêter Daniel Judah en 2016. Mais Judas n’est pas Beterbiev. Sur ses neuf derniers adversaires, Judah n’a eu qu’une victoire et n’a plus été sur le ring depuis lors. Quant à Frank Buglioni, qui a maintenant pris sa retraite, il est le meilleur nom audacieux sur le CV-Boxrec de Fanlong. Le combattant chinois classé mystérieusement au premier rang, a combattu aussi deux proxénètes professionnels depuis son entrée en fonction en 2015. Face à Beterbiev, il aura moins que zéro chance d’entendre la cloche finale.


A LIRE : Artur Beterbiev vs Dmitry Bivol possible en août à Saint-Pétersbourg [2/02/2020]

23 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s