Tyson Fury, le poids lourd Number One

Publié par

Le Britannique invaincu, Tyson Fury, a fait samedi soir absolument tout ce qu’il avait promis de faire.

The Gypsy King, Tyson Fury, plus lourd et extrêmement plus agressif cette fois-ci, a massacré l’ancien champion WBC, encore invaincu, Deontay Wilder, en le renversant à deux reprises, avant de finalement obliger l’entraîneur adjoint, Mark Breland, à jeter la serviette sur la toile au septième round de leur match revanche du championnat des poids lourds WBC au MGM Grand Garden Arena.

Tyson Fury (30-0-1, 21 KOs) a renversé Deontay Wilder (42-1-1, 41 KOs) une fois au 3ème tour, puis une autre fois au 5ème tour. Wilder, qui n’avait pas récupéré de son knockdown au 3ème tour, se faisait frapper par des coups durs au corps et à l’étage, malmené comme une poupée de chiffon lorsque, au 7ème, l’entraîneur adjoint de Wilder, Mark Breland, a décidé qu’il en avait vu assez.

Wilder ne voulait pas arrêter de se battre. Mais l’arbitre Kenny Bayless a eu raison de mettre fin au combat à 1:39 mn du septième tour. Il ne pouvait pas laisser le combat se poursuivre puisque Breland a jeté la serviette dans le ring. Wilder a demandé à l’entraîneur-chef, Jay Deas et à Breland, pourquoi ils ont jeté la serviette alors qu’il marchait correctement vers son coin.

« Je vais bien », a déclaré Wilder à Bernardo Osuna d’ESPN, après avoir subi sa première défaite. «Des choses comme ça, ça arrivent. Le meilleur homme a gagné ce soir, mais mon coin a jeté l’éponge et j’étais prêt à sortir sur une civière. J’avais des choses qui se passaient dans ce combat. C’est comme ça, mais je ne fais aucune excuse ce soir. J’aurais juste souhaité que mon coin me laisse sortir sur une civière. Je suis un guerrier. Il a eu une excellente performance et nous serons de retour plus forts. »

Wilder1

La victoire de Fury par TKO samedi soir a été un résultat beaucoup plus concluant que le match nul controversé pour lequel ils se sont entre-tués lors de leur premier combat il y a 14 mois à Los Angeles. Les juges ont déterminé ce résultat en prenant en compte les deux renversements, mais ce soir, Fury s’est assuré, comme il l’avait promis, que les fiches de notation de Glenn Feldman, Dave Moretti et Steve Weisfeld n’étaient pas nécessaires cette fois-ci.

Wilder a terrassé Fury à deux reprises lors de leur premier combat, mais Fury était le perforateur le plus dur et le combattant le plus physique dans ce match revanche qui a attiré une foule de 15 816 personnes.

Le poids lourd de plus de deux mètres de haut et pesant près de 124 kg, est entré hier soir dans le ring avec plus de 7 kg sur son cadre, par rapport à son premier combat contre Wilder en 2018. Fury a promis à plusieurs reprises que le poids supplémentaire va l’aider à épuiser son adversaire, beaucoup plus léger mais qui frappe fort, en le pourchassant agressivement.

Wilder, haut de deux mètres et pesant dans les 105 kg, autrement dit 8 kg de plus pour leur revanche que pour leur première rencontre, est apparu complètement épuisé au quatrième tour, juste après avoir subi le premier des deux renversements du combat. Wilder saignait de partout. Son oreille gauche pissait le sang et il a été coupé au niveau des lèvres.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

« Un grand merci à Deontay Wilder », a déclaré Fury. «Il est venu ici ce soir et il a réussi. Et il a vraiment montré le cœur d’un champion. Je n’ai rien à dire là-dessus. Je l’ai frappé avec un droit propre qui l’a laissé tomber et il s’est relevé. C’est un guerrier je vous dis. Vous verrez qu’il sera de retour. Et il sera à nouveau champion. Mais je dirai aussi que le roi est revenu au sommet du trône! »

Fury, 31 ans, a remporté le titre WBC de Wilder que le natif de Tuscaloosa, en Alabama, possédait depuis cinq ans. Fury est contractuellement obligé de donner à Wilder un troisième combat qui devrait avoir lieu en août, en supposant que Wilder exerce ce droit, ce qui n’est pas tout à fait sûr.

Wilder, 34 ans, était le champion le plus ancien dans l’histoire de la boxe avant samedi soir. Le médaillé de bronze olympique de 2008 avait réussi 10 défenses de son titre qu’il avait remporté en battant Bermane Stiverne par décision unanime en janvier 2015 au MGM Grand Garden Arena.

Avant de vaincre Wilder, Fury, qui avait détenu les titres IBF, IBO, WBA et WBO, a soutenu qu’il était toujours le champion des poids lourds linéaires de boxe parce qu’il n’avait pas été battu dans le ring après avoir détrôné Wladimir Klitschko pour remporter ces titres en novembre 2015. Mais il y a une polémique sur le sujet. Il est vrai que Fury avait remporté toutes les ceintures que détenait Klitschko. Le problème, c’est que Klitschko ne les avait pas toutes. Le terme de champion linéaire n’a donc aucun sens, comme l’a rappelé à juste titre le célèbre annonceur Michael Buffer.

Fury a passé plus de deux ans loin de la boxe après sa victoire sur Klitschko, luttant contre l’alcoolisme, la dépendance à la cocaïne et la dépression.

Les statistiques non officielles de CompuBox ont montré à quel point le combat était devenu unilatéral avant qu’il ne soit arrêté.

Selon CompuBox, Fury a atterri 48 coups de plus au total que Wilder (82 de 267 à 34 de 141). Fury s’est connecté avec plus de coups de poing (58 sur 160 à 18 sur 55) et de jabs (24 sur 107 à 16 sur 86).

Les scores des trois juges, qui avaient chacun Fury confortablement devant en entrant dans le septième round, sont les suivants:

  • Feldman (58-53)
  • Moretti (59-52)
  • Weisfeld (59-52)

Fury a renversé Wilder pour la deuxième fois dans le combat avec 1:50 mn devant lui pour achever Wilder au cinquième tour. Deux tours après, une gauche au corps a envoyé Wilder en retraite sur la toile. Même Wilder comprenait que c’était la fin.

Bayless a déduit un point à Fury à environ 20 secondes de la fin du round, soit pour avoir frappé Wilder lorsque Bayless a appelé à une pause, soit parce qu’il appuyait de façon répétée sur la nuque de son adversaire, ce n’était pas très clair.

Wilder était déjà épuisé et abîmé en entrant dans le quatrième tour, au cours duquel il est tombé sur la toile au début du round après avoir perdu pied. Ce qui en dit long sur son état d’épuisement. Bayless a jugé que Wilder était tombé, qu’il n’avait pas été abattu par l’un des coups de poing de Fury.

Une main droite féroce de Fury a obligé Wilder à rester à l’écart des ennuis environ 30 secondes après le début du troisième tour. Les deux poids lourds ont dû être séparés par Bayless à plusieurs reprises avant que Fury ne décroche une main droite qui a renversé Wilder pour la première fois.

Leur combat samedi soir s’est déroulé très différemment de la bataille initiale en décembre 2018 au Staples Center. Le percutant Wilder avait frappé et renversé Fury à deux reprises, une fois au neuvième et à nouveau au 12ème tour, mais Fury a terminé le combat sur ses pieds et en frappant Wilder avec plusieurs coups durs.

Un seul juge, le Canadien Robert Tapper, a marqué ce combat pour Fury, 114-112. Tapper a crédité Fury pour avoir remporté huit des 12 rounds.

Le californien Alejandro Rochin a marqué sept tours pour Wilder, qui a obtenu 115-111 sur sa carte. L’Anglais Phil Edwards a lui noté sept rounds pour Fury, mais Edwards a aussi marqué le combat comme étant un match nul, à 113-113, en raison des deux renversements.

L’arbitre Jack Reiss a été largement félicité pour avoir donné à Fury l’occasion de se relever après que la combinaison vicieuse droite-gauche de Wilder l’ait envoyé à plat sur le dos à 2:21 mn de la fin du dernier round. Bien qu’il semblait que Fury n’allait pas se relever de ces coups de poing, le Britannique s’est pourtant relevé de la toile après que le compte de Reiss ait atteint le sept. Fury était donc debout avant que Reiss n’atteigne le compte de 9 ou 10.

Fury a terminé fort, car il est revenu pour frapper Wilder avec des coups furieux pendant tout le reste du 12ème round. Entre temps, Wilder et ses partisans ont critiqué Reiss pour ce qu’ils ont considéré comme un long compte quand il a été lâché la deuxième fois.

Il aura tort mais il est évident que Wilder va prendre le troisième combat avec Fury. Il ne laissera pas tomber. Dans son cas, ce sera plus pour venger sa perte que pour le pognon. Deontay Wilder est probablement déjà de retour dans le gymnase, essayant de comprendre ce qui n’avait pas fonctionné.





A LIRE : John Fury, le père de Tyson Fury, exige 250 millions de dollars à Eddie Hearn pour le combat contre Anthony Joshua [27/02/2020]

A LIRE : Floyd Mayweather Jr. apporte son soutient à Deontay Wilder [26/02/2020]

A LIRE : Tyson Fury doit-il battre Anthony Joshua pour prouver qu’il est le n°1? [25/02/2020]

A LIRE : Tyson Fury a mâché Deontay Wilder et l’a recraché au 7ème round [25/02/2020]

A LIRE : Wilder, un cruiserweight qui vient de perdre contre un bon super poids-lourd [24/02/2020]

A LIRE : Eddie Hearn appelle à une unification entre Anthony Joshua et Tyson Fury pour cet été [23/02/2020]

A LIRE : Deontay Wilder doit effacer de sa tête l’idée même d’une trilogie avec Tyson Fury [vidéo full fight] [23/02/2020]

A LIRE : Tyson Fury STOP Deontay Wilder au 7ème. Wilder devrait oublier la trilogie [vidéo full fight] [23/02/2020]

A LIRE : Tyson Fury TKO Deontay Wilder au 7ème round [vidéo full fight] [23/02/2020]

A LIRE : David Haye donne son avis sur la revanche entre Deontay Wilder et Tyson Fury [23/02/2020]

A LIRE : Résultats de la pesée – Deontay Wilder: 104,8 kg. Tyson Fury: 123,8 kg [vidéos] [22/02/2020]

A LIRE : « Joshua n’est pas un poids lourd d’élite », dit Bob Arum. « Plus personne ne pense à lui. » [22/02/2020]

A LIRE : Tyson Fury vs Deontay Wilder II: Fury affirme qu’il sera en mode attaque tant qu’il n’aura pas obtenu le KO [22/02/2020]

A LIRE : Deontay Wilder pourrait être plus lent [22/02/2020]

A LIRE : Tim Bradley sur Deontay Wilder: « Sa technique est terrible, mais son QI est bien là » [21/02/2020]

A LIRE : Bob Arum: « Tyson Fury va surclasser Deontay Wilder et l’arrêter » [21/02/2020]

A LIRE : Wilder & Fury II : insultes et révélations durant la conférence de presse [vidéo] [20/02/2020]

A LIRE : Deontay Wilder vs Tyson Fury II : le plus grand combat poids lourd en 50 ans, depuis Ali-Frazier [19/02/2020]

A LIRE : Tyson Fury est très inquiet, bien qu’il affiche le contraire [19/02/2020]

A LIRE : Deontay Wilder cherche à battre le record d’Ali avec une victoire cruelle par KO [19/02/2020]

A LIRE : « KO au 2ème tour », dit Andy Lee en prédisant une victoire de Tyson Fury sur Deontay Wilder [19/02/2020]

A LIRE : Deontay Wilder vs Tyson Fury II : Tony Yoka prédit une victoire pour Fury. Ortiz et Briggs choisissent Wilder [18/02/2020]

A LIRE : Tyson Fury physiquement méconnaissable [18/02/2020]

A LIRE : Deontay Wilder vs Tyson Fury II : l’intrépidité de Fury sera trop pour Wilder [17/02/2020]

A LIRE : Wilder vs Fury II, le choc des titans [17/02/2020]

A LIRE : Teddy Atlas: « Deontay Wilder a ajouté un système de lancement pour sa main droite » [15/02/2020]

A LIRE : Keith Thurman: «Wilder a besoin de maquiller sa main droite» [12/02/2020]

A LIRE : Teddy Atlas n’y pourra rien si Andy Ruiz Jr. n’est toujours pas prêt mentalement [3/02/2020]

A LIRE : Tyson Fury vs Deontay Wilder II – Point de vue [4/01/2020]

A LIRE : Deontay Wilder vs Tyson Fury II : faire des prédictions en boxe, c’est amusant [13/02/2020]

A LIRE : Avoir retardé la revanche Wilder contre Fury était une énorme bourde [26/01/2020]

A LIRE : Joshua donne le vertige en prédisant le vainqueur du combat Andy Ruiz vs Dillian Whyte [vidéo] [25/01/2020]

A LIRE : Andy Ruiz Jr. remercie Manny Robles et hésite entre Teddy Atlas et Freddie Roach [25/01/2020]

A LIRE : Kubrat Pulev a une infime chance contre Anthony Joshua [21/01/2020]

A LIRE : Il n’y a qu’une seule façon de vaincre Tyson Fury, et Deontay Wilder le sait [14/01/2020]

A LIRE : « Tyson Fury n’est pas le champion linéaire, dit Michael Buffer, ce truc est un non-sens » [1/02/2020]

A LIRE : Tyson Fury jure qu’il mettra KO Deontay Wilder en deux rounds [14/01/2020]

A LIRE : Oleksandr Usyk sait déjà qu’il perdra face à Tyson Fury [10/01/2020]

A LIRE : «Tyson Fury sera trop pour Deontay Wilder dans tous les domaines», affirme Frank Warren [7/01/2020]

A LIRE : Teddy Atlas: « Deontay Wilder peut s’améliorer plus que Tyson Fury » [4/01/2020]

A LIRE : L’IBF ordonne à Anthony Joshua de défendre son titre contre son obligatoire Kubrat Pulev [13/12/2019]

A LIRE : Kubrat Pulev, le géant que Joshua doit combattre [11/12/2019]


 

43 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s