Ivana Habazin a hâte de donner une leçon à Claressa Shields

Publié par

A la veille de l’épreuve de force tant attendue du championnat du monde, une ancienne championne apparemment en colère, Ivana Habazin, s’en prend à Claressa Shields qu’elle compare à une pauvre intimidatrice.

«J’ai décidé de lancer une plateforme anti-intimidation dans mon pays», a déclaré ironiquement Ivana Habazin. « Étant donné que je vais affronter le plus grand tyran de tous les temps ce 10 janvier, ce serait une occasion idéale pour lancer ma plateforme. »

Habazin (20-3, 7 KOs) de Croatie, affrontera la championne incontestée des poids moyens, Claressa Shields (9-0, 2 KOs), originaire de Flint, la ville natale de Michael Moore dont il a parlé dans un de ces documentaire, Roger et moi. Le match Shields-Habazin de ce vendredi est l’événement principal qui se déroulera sur 10 rounds, pour les titres vacants WBC et WBO des poids mi-moyens, en direct sur SHOWTIME depuis l’Ocean Casino Resort à Atlantic City, New-Jersey.

Habazin dit qu’elle a hâte de donner une leçon à Shields vendredi soir

« Je me réjouis de cette opportunité et j’ai hâte de donner à l’intimidatrice une énorme dose d’humilité et de lui montrer à quoi ressemblent de vraies compétences de boxe », a poursuivi Habazin.

«Vous pouvez vous attendre à voir enfin quelqu’un boxer une intimidatrice. Elle se bat toujours comme elle faisait chez les les amateurs, rien n’a bougé et elle n’a encore rencontré personne qu’elle n’a pas intimidé. Quelqu’un qui va se battre et la scolariser. Elle parle de façon irrespectueuse, mais elle n’a aucune idée de ce qui l’attend. Chaque fois qu’elle ouvre la bouche, elle est irrespectueuse. Elle est une honte pour la boxe féminine et les sports en général. »

Pour essayer de décrocher ce qui serait considéré par beaucoup comme un bouleversement majeur, Habazin a été contrainte de travailler avec un nouvel entraîneur, car l’ancien entraîneur, James Bashir Ali, a subi de graves blessures suite à une agression lors de la pesée pour leur match prévu en octobre dernier et qui a conduit à l’annulation du combat. Habazin a finalement choisi l’ancien combattant de Philadelphie, Steve Upsher Chambers, comme nouvel entraîneur.

james-bashir-ali-inconsciente-foto

Et contrairement au combat d’octobre, où elle s’est entraînée aux États-Unis, Habazin et Chambers ont tenu un camp en Croatie, afin qu’elle puisse être près de sa «deuxième mère» Daniela, pendant qu’elle lutte contre une forme de cancer agressive.

Malgré son CV relativement mince en tant qu’entraîneur haut de gamme, Habazin dit que la décision d’aller avec Chambers a été facile et réfléchie.

«Nous avons un lien», a-t-elle déclaré. «Dès que je l’ai rencontré, j’ai dit « ok, tu viens avec moi. » Il était définitivement le meilleur choix. Il a eu beaucoup d’expérience dans le ring dans de grands combats et j’ai définitivement appris beaucoup de nouvelles choses. Il a changé mon style, donc ce n’était pas facile au début, mais nous l’avons fait. Je suis très heureuse de travailler avec lui et nous allons choquer tout le monde vendredi soir, parce que je suis une combattante totalement différente et dans la meilleure forme de ma vie. »

«Elle m’a surprise de voir à quel point elle était déjà bonne», raconte Chambers. «Mettre en œuvre et peaufiner les choses qu’elle fait déjà bien n’a pas été si difficile. Nous avons fait quelques différentes choses, mais l’objectif ultime est le même et le plan de match est à peu près le même aussi. Bien sûr, Bashir nous manque. Sa personnalité fait ressortir quelque chose de plus des combattants, mais nous avons eu un bon camp d’entraînement et nous avons fait le travail. Elle sera très confiante dès le départ. Nous prévoyons que ce combat sera un choc complet dès le premier tour. »

Chambers dit que bien qu’il ne soit pas encore connu comme un entraîneur de haut niveau, il s’entraîne dans les coulisses depuis des années avec son frère, l’ancien concurrent poids lourds «Fast» Eddie Chambers.

«C’est à peu près ma première fois en tant qu’entraîneur en chef dans un grand combat, mais les gens familiers avec mon frère et moi nous connaissent, ils savent ce dont on est capable d’accomplir. Mon frère et moi nous sommes essentiellement formés ensemble. Donc, j’ai déjà été sur la grande scène pour entraîner mon frère. J’étais dans le coin lorsque mon frère a combattu Wladimir Klitschko devant 60 000 personnes. Ce n’est  donc pas nouveau pour moi. Je ne panique pas. »

Faire du poids n’était pas un problème, explique Habazin, qui est resté en forme après l’annulation du combat précédent.

« Je n’ai pas pesé plus de 70,7 kg pendant toute ma formation », a-t-elle déclaré. «Mon poids de combat idéal est de 66,6 kg, donc il a été assez facile de rester à quelques kilos des 70 que je faisais. Etant donné l’importance de ce combat, les vacances de Noël ressemblaient à peu près aux jours normaux.

Toutes les plaisanteries précédentes échangées lors des événements d’avant-combat d’octobre se sont taries après le vilain incident d’octobre. Habazin dit qu’elle a développé un objectif unique pour enseigner à Shields une leçon sur le respect.

«Elle a pris ce combat uniquement parce qu’elle pensait que c’était facile de décrocher un autre titre non mérité. Cette fois, elle a mordu plus que sa grande bouche ne pouvait mâcher. Elle parle de me mettre KO. S’il vous plaît, elle a eu des femmes devant vous pendant 10 tours et vous n’avez fait que de la merde. Je vais donner à l’intimidatrice une leçon de boxe et lui fermer sa bouche avec une dose d’humilité. Permettez-moi de présenter des excuses à Mark Taffet, Dmitriy Salita, Amanda Nunes, Dana White, Stephen Espinoza, Gordon Hall et aux fans de boxe qui ont été dupes de croire que cette brute avait un vrai pedigree, alors qu’en fait elle ne fait qu’aboyer, des aboiements sans morsure. Vous vous demandez peut-être si c’est irrespectueux ce que je dis? Non, cela s’appelle être honnête. Elle peut se préparer, mais elle se pliera comme une chaise quand quelqu’un lui tient tête. Intimidatrice typique!  »

Les autres combats télévisés de la soirée, le poids welter invaincu Jaron Ennis (24-0, 22 KOs) affrontera Bakhtiyar Eyubov (14-1-1, 12 KOs) dans un combat de 10 rounds. La championne WBA des super-moyens, Alicia Napoleon Espinosa (12-1, 7 KOs), fera face à la championne IBF, Elin Cederroos (7-0, 4 KOs), dans une unification au poids super moyen.

A LIRE : Claressa Shields veut assommer Ivana Habazin vendredi 10 janvier


 

2 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s