Défaite sans appel de Manny Pacquiao face au bizarroïde Jeff Horn [Vidéo]

horn-pacquiao

Le N°1 WBO Jeff Horn (17-0 1, 11 KOs) a arraché une victoire de 12 rounds à l’unanimité sur le champion welter WBO Manny Pacquiao (59-7-2, 38 KOs) samedi soir dans un combat télévisé sur ESPN au Suncorp Stadium à Brisbane, en Australie. Les notes finales étaient 117-111, 115-113 et 115-113.

C’était un combat plutôt étroit même s’il ne fait aucun doute qu’il y a un vainqueur. 52000 personnes, et en plein jour, c’est encore plus impressionnant. Même le légendaire Manny Pacquiao, qui en a vu d’autres, était intimidé. Il est vrai que Horn était le combattant à domicile, il est donc tout à fait habituel, hélas, que la victoire par décision aille au boxeur du pays qui reçoit. Surtout en Australie. On se souvient de la victoire volée à Botha face à Sonny Bill Williams dans une lutte de douze rounds qui s’était transformée, en plein combat, en dix rounds quand Williams était sur le point d’être éliminé.

C’est pourquoi Pacquiao aurait dû décider à la place des juges en poussant un peu plus pour éliminer Horn dans le 9ème quand il était complètement à sa merci. Durant ce round, Horn ressemblait à ces personnes qui se lèvent de leur lit la nuit pour marcher dans les rues en pyjama les bras levés. Horn n’était plus là au 9e tour. Tout le circuit était coupé. C’était un tour totalement unilatéral. Et malgré cela Pacquiao n’a pas pu le finir.

Pacquiao s’est battu suffisamment bien pour gagner les tours 3, 8 et 9. Je ne vois pas quel tour je pourrais lui donner en plus de ces trois-là. Ce sont les meilleurs rounds pour Pacquiao. Il a eu une chance de frapper Horn dans le 9ème tour, mais il a soufflé son opportunité quand il a raté à maintes reprises avec ses coups de puissance de la main gauche. Pacquiao n’a même pas essayé de terminer Horn dans le 10ème. Les juges ont d’ailleurs recorrigé leurs fiches pour donner un autre résultat. Je suis presque d’accord avec le score 117-111. Horn a fait assez pour gagner 9 tours dans ce combat. Je lis ici ou là des critiques de journalistes accusant les juges « Australiens » d’avoir volé Pacquiao. C’est entièrement faux. Tous les juges, y compris l’arbitre Mark Nelson, étaient Américains et la foule n’était pas du tout hostile à Pacquiao, bien au contraire. La légende de la boxe était comme chez lui ce jour-là. Pacquiao a laissé passer beaucoup de rounds. Voici les tours que j’ai marqués pour Horn: 1, 2, 4, 5, 6, 7, 10, 11 et 12. Pacquiao a été trop frappé pour qu’il puisse être déclaré vainqueur de ce combat.

Jeff Horn a fait son travail en imposant sa volonté, sa taille et sa jeunesse sur un Pacquiao âgé de 38 ans qui n’est plus au sommet de son art. Le Philippin avait l’air de faire un peu plus que son âge. Il s’agissait d’une soirée réussie pour le jeune Horn, qui a montré qu’il était l’un des meilleurs combattants de la division chez les welter.

De nombreux fans se sont plaints ensuite que Pacquiao ait eu la mauvaise décision. Je ne suis pas d’accord. Horn s’est battu comme un animal, au sens propre comme au sens figuré. Sa boxe était très bizarre, confuse, un style extraordinairement désordonné qui a complètement désarçonné la légende de la boxe. Mais c’est précisément cela qui a permis à Horn de gagner. Les fans de la boxe doivent revoir le combat, car Horn était l’agresseur non stop et a fait un meilleur travail que Pacquiao. Horn était de loin celui qui frappait le plus fort des deux. Si vous regardez le combat dans son ensemble, il y a eu 8 rounds qui ne pouvaient aller qu’à un seul combattant, un seul aurait pu aller à l’un ou à l’autre combattant, et les trois restant à Pacquiao. Les deux boxeurs ont été coupés à plusieurs reprises à cause du style bestial de Horn qui se servait de tout son énorme corps pour boxer et pas seulement de ses mains. Pacquiao avait en face de lui un combattant qui était un mélange de Marcos Maidana et Ricky Hatton.

Pacquiao a été malmené non stop par Horn, qui avançait tête en avant durant tout le combat comme un bouquetin des Alpes. Il est parvenu à rougir Pacquiao avec de nombreux chocs à la tête tout en atterrissant sur lui de solides coups. Horn a frappé Pacquiao très fréquemment avec sa tête alors qu’il était coincé contre les cordes.

Durant les nombreux accrochages, Horn a souvent réussi a frapper Pacquiao avec de gros coups avant que l’arbitre n’intervienne pour les séparer. Pacquiao avait l’air d’un type qui n’était pas prêt du tout à un combat aussi brutal. Il ne s’est jamais ajusté à ce style de bagarre complètement désordonnée que son adversaire lui a imposé.

Quant à la taille, Horn, 29 ans, ressemblait à un poids moyen junior à l’intérieur de l’enceinte. Il semblait énorme par rapport à Pacquiao. Je ne serais pas surpris qu’il ait pu atteindre et dépasser les 77 kg ce soir-là. Cette différence de poids semblait aider énormément Horn, qui pouvait avoir au moins 7 kg de plus que Pacquiao. Le poids et la taille de Horn sont les deux facteurs qui lui ont clairement permis de gagner la décision. Bien sûr, son agressivité et sa brutalité l’ont certainement aidé aussi.

Pacquiao a été sympa après le combat, disant qu’il voudrait combattre Horn dans une revanche.

« Cela fait partie du jeu, a déclaré Pacquiao après le combat au sujet du score. C’est l’avis des juges et je respecte leurs décisions. Il a survécu, tant mieux pour lui. »

Pacquiao avait l’air un peu triste et pathétique après le combat quand il a prétexté que sa défaite était due à ses problèmes de santé. Cela m’a rappelé quand il avait reproché à Floyd Mayweather Jr. de l’avoir combattu alors qu’il avait une épaule blessée. Pacquiao a ensuite déclaré qu’il n’avait pas perdu le combat contre Money. Il pensait qu’il avait fait assez pour mériter une victoire sur Mayweather. Les fans de la boxe ont ressenti les choses autrement je crois. Lorsqu’on lui a demandé s’il était prêt à combattre encore Horn, Pacquiao a déclaré:

« Absolument, oui ».

Horn a fait un excellent travail en utilisant son style de combat agressif pour faire pression sur le petit Pacquiao de 1,67m en le frappant avec des coups durs. Au 6ème tour, Horn a blessé Pacquiao avec une grosse droite qui s’est écrasée contre la tête du Philippin. Les jambes de Pacquiao ont lâché mais il s’est remis très vite de ce coup. Je pensais sincèrement que c’était la fin. Pacquiao a fait un pas en arrière et avait l’air d’avoir perdu ses esprits pendant une seconde. Dans ce même tour, Pacquiao a subi une coupure au front. Ce qui était troublant, c’est de voir Pacquiao préoccupé par sa blessure en demandant à l’arbitre de lui permettre que le médecin du ring puisse la vérifier. Je ne sais pas pour vous mais quand j’ai vu cela, je pensais que Pacquiao cherchait à quitter le combat. C’est le genre de demande qu’un combattant fait en espérant que l’arbitre ou le médecin du ring mette fin à la lutte.

Horn a été coupé au niveau de l’oeil droit dès le 2ème tour. La coupure s’est aggravée au fur et à mesure que le combat avançait. Au 9ème round, Pacquiao avait Horn à sa merci grâce à un grand nombre de mains gauches à la tête. S’il avait pu frapper avec quelques coups supplémentaires il aurait envoyé Horn sur la toile sans pouvoir se lever tellement il était out. Horn tenait encore debout juste parce qu’il était déjà sur ses pieds. Pacquiao a commis une grande erreur en laissant Horn s’éloigner et marcher de longues secondes sans se jeter sur lui. Pacquiao a également épargné Horn dans le 10ème, où c’était encore facile de rattraper le coup mais il n’a rien fait. Horn semblait totalement épuisé et blessé après la fin de cette manche.

Avant le début du 10ème, l’arbitre, Mark Nelson, est allé vers le coin de Horn et les a averti qu’il comptait arrêter le combat au tour suivant si Horn ne lui montrait pas quelque chose. C’est tout ce que Horn avait besoin d’entendre, car il s’est levé comme une personne différente. Pacquiao n’était pas prêt pour un Horn complètement rechargé au 10ème. Vous pouvez le voir. Dès que Horn a cloué Pacquiao avec la première grosse main droite au début du 10ème, le Philippin a reculé complètement et n’a plus jamais essayé de reprendre son attaque offensive qu’il a montrée au tour précédent.

Pacquiao ne savait pas comment faire contre son adversaire, bien plus grand et plus fort que lui. En outre, la manière étrange que Horn utilisait pour se déplacer avait nouée mentalement Pacquiao. A de très nombreux moments de la lutte, Jeff Horn m’a fait penser à Ricky Hatton, mais avec des mouvements encore plus improbables et brouillons. C’était comme si Pacquiao avait débarqué sur la planète Neptune et s’est retrouvé dans un ring face à une vie étrangère. Pacquiao n’avait aucune idée de la façon avec laquelle il fallait traiter les mouvements de l’Australien. La pression phénoménale de Horn sur Pacquiao lui a donné beaucoup de problèmes.

Je ne pense pas que Pacquiao et son entraineur Freddie Roach aient prévu de combattre quelqu’un d’aussi grand et d’aussi fort que Horn, parce qu’ils avaient l’air perdu. Horn n’a pas respecté le pouvoir de frappe de Pacquiao avec cette pression non stop du début à la fin, sauf dans le 9ème où il a failli être éliminé. Apparemment, Horn s’est préparé à prendre tous les coups que Pacquiao lui lancerait, et il s’est avéré être un très bon plan. Il a pu atterrir avec de grandes mains juste en pressant Pacquiao.

Ce fut la grande loterie pour Horn ce weekend, car il va faire maintenant encore plus de pognon dans la revanche. Horn aura probablement beaucoup de sollicitations diverses et variées et pas seulement dans son Australie natale. C’est aussi une bonne affaire pour Pacquiao en obtenant un deuxième combat contre Horn. Pacquiao a perdu, mais il a déjà prouvé qu’il était un meilleur combattant que son adversaire si ce dernier avait boxé normalement.

Le résultat final du combat Pacquiao vs Horn est finalement une bonne nouvelle pour les fanatiques de la boxe, car ils verront que les deux vont le faire à nouveau. Horn a déclaré qu’il allait donner à Pacquiao une revanche. Maintenant que Pacquiao a bien lu les bizarreries de Horn, il pourra peut-être venger sa perte.

La revanche de Horn-Pacquiao se déroulera à nouveau à Brisbane, a dit son promoteur Bob Arum. Ce n’est pas surprenant. S’il était organisé aux États-Unis, un combat entre Pacquiao et Horn aura de la chance s’il pouvait amener une foule de 7.000 fans de boxe. Il y eut un temps dans le passé où Pacquiao se battait devant des foules de plus de 40 000 fans aux États-Unis.

Il faut que les fans de boxe se résignent à donner du crédit à Jeff Horn, et le considèrent comme le vrai gagnant de cette lutte âpre et difficile. Il a réalisé ce que peu de boxeurs ont fait. Horn a effectué un meilleur travail en gagnant de façon bien plus convaincante que Mayweather.


5 réponses

  1. Merci Sylvain; je suis allé voir. En effet mais ils disent aussi que c’est à titre « informatif », que ça ne changerait pas le résultat. Un commentateur sur le site parle de mascarade; il a bien raison.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s