La WBO va revoir les scores du combat Pacquiao vs Horn

horn-pacquiao

En raison de la controverse entourant la victoire par décision à l’unanimité des 12 rounds de l’Australien Jeff Horn sur Manny Pacquiao ce 2 juillet dernier, l’Organisation mondiale de boxe va revoir le score du combat. Même si la WBO décide que les 3 juges qui ont noté la lutte ont fait des erreurs en donnant la victoire à Jeff Horn, cela ne lui fera pas perdre son titre welter WBO qu’il a gagné sur la légende de la boxe Manny Pacquiao (59 -7-2, 38 KO). C’est une espèce de réunion qui ressemble à une mascarade et dont on ignore en tout cas l’intérêt.

Le titre restera avec Horn et cela ne donnera pas à Pacquiao la victoire. La reprise des notes sur les fiches Horn-Pacquiao sera faite par 5 juges, qui vont s’asseoir et regarder le combat. On ne sait rien des 5 juges, car ils seront anonymes.

Pour que le résultat de la lutte soit renversé, il faut qu’une truc illégal soit prouvé dans l’arbitrage du combat. Le président de la WBO, Francisco Valcarcel, dit que Pacquiao peut utiliser sa clause de revanche s’il veut combattre encore Horn, et c’est tout. La WBO n’a pas le pouvoir d’inverser la décision des trois juges qui ont été affectés à la lutte ce jour-là. Pourquoi le faire alors?

Pacquiao n’a pas encore pris la décision s’il va combattre encore Horn ou non. S’il décide d’affronter Horn une seconde fois, il devra retourner en Australie, car c’est là que doit se dérouler le combat. Le promoteur de Pacquiao, Bob Arum, a déjà mentionné que la bagarre serait en Australie si elle devait se faire, et nulle part ailleurs. Horn quant à lui a déjà déclaré qu’il était ouvert pour une revanche avec Pacquiao, âgé de 38 ans, mais lui aussi l’a dit et répété: Pac Man aurait besoin de revenir en Australie pour que cela puisse se produire. Pacquiao prendrait un autre risque en perdant une nouvelle fois contre un combattant qu’il n’avait pas su du tout gérer la première fois, à moins qu’il ne puisse l’éliminer comme il a failli le faire au 9ème tour.

Les notes finales des juges étaient 117-111, 115-113 et 115-113. De nombreux fans de boxe pensaient que Pacquiao aurait dû gagner au moins 2 tours de plus. Pacquiao avait blessé Horn et les choses auraient été beaucoup plus faciles pour lui s’il avait pourchassé et frappé Horn durant ce round. Or Pacquiao l’a laissé survivre dans le 9ème et dans le 10ème tour.

LIRE :  Défaite sans appel de Manny Pacquiao face au bizarroïde Jeff Horn [Vidéo]

Pacquiao n’a pas utilisé la bonne tactique dans les tours 9 à 12 pour mettre fin à la lutte. Il avait Horn à sa merci au bord de l’arrêt dans le 9ème, mais il l’a laissé respirer en choisissant de ne pas essayer de l’éliminer pour terminer la bataille. Le formateur de Pacquiao, Freddie Roach, semblait ne pas comprendre à quel point la situation était risquée pour Pacquiao, en ne lui demandant pas de frapper Horn avec une rafale de coups de feu. C’est tout ce que Pacquiao aurait dû faire pour mettre fin à la lutte, déclencher une tempête. Une seule grosse poussée dans le 9ème ou le 10ème tour aurait suffit.

« Je serais très reconnaissant que le GAB puisse fournir des éléments de preuve indiquant une fraude ou une violation de la loi, a déclaré le président de la WBO, Francisco Valcarcel, via Omnisport. Le but de cette réunion avec les cinq juges est de pouvoir donner aux fans la certitude de qui a été le vrai gagnant du combat, même si nous n’avons pas le pouvoir d’inverser la décision des juges et, dans ce cas, nous faisons valoir une clause de revanche. »

C’est un changement tardif de la part de la WBO en choisissant de revoir le combat, car il y a eu un énorme tollé sur les résultats durant toute la semaine dernière. Avec le nombre élevé de fans qui ont vu les résultats du combat en tant que décision de la ville natale de Horn, vous pouvez affirmer que le WBO aurait dû faire quelque chose plus tôt.

Pacquiao et le Games and Amusements Board philippin ont demandé à la WBO d’examiner la lutte, affirmant que c’était une « décision et un arbitrage injuste. »

Le problème que Pacquiao et de nombreux amateurs de boxe ont eu avec l’arbitre Mark Nelson était le fait qu’il n’ait pas averti ou pénalisé Horn pour les tactiques difficiles qu’il utilisait dans cette étrange bagarre. Horn baissait la tête fréquemment en fonçant sur Pacquiao comme un taureau tout au long du combat. Mais l’arbitre n’a pas donné les avertissements qu’il faut, alors que les deux boxeurs ont été coupés plusieurs fois à la tête, dès le 2ème tour pour Jeff Horn.

horn

C’était un style de combat très difficile que celui de Horn, et j’en ai parlé longuement ici. Mais il ne fait aucun doute que la victoire de l’Australien ne souffre d’aucune irrégularité car c’est lui qui a porté, hormis dans le 9ème, les coups les plus dévastateurs des deux. Horn, de 1,75 m, avait un avantage de taille et de poids considérable sur le petit Pac Man de 1,52 m. Il avait l’air beaucoup plus lourd dans le ring que Pacquiao, et il en a profité allègrement en se battant n’importe comment.

Pacquiao ne devrait pas combattre encore Horn, mais c’est probablement son meilleur pari pour un grand jour de paie. Il y a de l’argent à faire pour Pacquiao du côté australien, devant une foule de 52000 personnes, qu’il n’aurait pas s’il devait se battre avec quelqu’un comme Floyd Mayweather Jr. Le promoteur de Pacquiao, Bob Arum, aura probablement l’intention de le faire correspondre avec l’attaquant Konstantin Ponomarev. Ce n’est pas un bon combat, mais c’est quelqu’un avec qui Arum veut le mettre en place.

Cette revanche serait probablement aussi un autre combat ESPN pour Pacquiao. Son combat contre Horn a été télévisé gratuitement sur ESPN et cette chaîne était disponible aux États-Unis. On a l’impression que cela signifie que Pacquiao ne participera plus à des combats PPV à partir de ce point. Cela n’empêchera pas Arum de mettre Pacquiao contre les grands noms mais en matière de PPV il semble que c’est cuit pour le Philippin. Sa dégringolade a commencé l’année dernière quand Bob Arum, âgé de 86 ans, l’a mis avec des boxeurs de Top Rank nommés Jeff Horn, Jessie Vargas et Tim Bradley. Ce ne sont pas des combattants au niveau PPV. Pour que Pacquiao se batte sur PPV aux États-Unis, vous pouvez affirmer qu’il doit être mis face à des noms plus grands comme Keith Thurman, Danny Garcia, Floyd Mayweather Jr. ou Errol Spence Jr.

Arum rêverait de faire une revanche entre Pacquiao et Mayweather mais ce combat ne semble pas être quelque chose que Pacquiao voudrait faire. Mayweather lutte contre Conor McGregor le 26 août dans un combat qui lui donnera un jour de salaire de 9 chiffres. Mayweather va certainement retourner à la retraite après cette lutte. S’il revient, il le ferait probablement contre un autre combattant de l’UFC s’il peut trouver quelqu’un d’autre qui lui apportera plus d’un million d’achat PPV. Les jours de Pacquiao en tant que combattant PPV, quand il apportait plus de 1 million d’achats, a pris fin en 2012. Bob Arum a ruiné la carrière de Pacquiao en le mettant à partir de cette date avec des noms moindres comme Jeff Horn, Brandon Rios, Chris Algieri, Tim Bradley et Jessie Vargas.


Merci à Sylvain C. pour l’info.

Catégories :Actualité

Tagué:, , ,

1 réponse

  1. Malheureusement, cette histoire décrédibilise encore la boxe avec ces histoires de comptage.Je ne comprend pas pourquoi les pros n’utilisent pas le mode de comptage des derniers JO, qui prête moins à contestation.(il me semble)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s