Terence Crawford vise à rayer le « zéro » sur la fiche de Kavaliauskas et à lancer un avertissement à la division welter

Publié par

L’un des finisseurs les plus sublimes de la boxe est peut-être sur le point de clôturer 2019 en beauté. Terence « Bud » Crawford mettra en jeu son titre WBO contre Egidijus Kavaliauskas samedi soir au Madison Square Garden de New York.

Crawford (35-0, 26 KOs) n’a parcouru la distance qu’une seule fois dans ses 10 derniers combats. C’était un combat d’unification contre Viktor Postol en 2016 que Crawford a remporté assez facilement sur les cartes. Il donne l’impression d’un boxeur complet, avec son excellente défense, passant généralement d’abord quelques tours à évaluer ses adversaires. Une fois qu’il les a compris, Crawford procède alors à leur décomposition avec des combinaisons rapides et des contres tranchants comme des rasoirs. Il est aussi insaisissable que la gravité, et il laisse rarement ses adversaires voir la cloche finale.

Kavaliauskas (21-0-1, 17 KOs) est un adversaire solide, mais insatisfaisant pour Crawford. On ne sais pas trop ce qu’il va apporter. Amateur décoré et invaincu en tant que pro, Ring le considère comme le huitième meilleur combattant chez les welters. Ce n’est pas quelqu’un qui doit être pris à la légère, même si le gars de 31 ans est susceptible d’être vu par certains comme un autre sacrifice sur l’autel de Crawford. Les fans de Crawford pourraient être surpris samedi soir.

Dans la même soirée, deux autres combats intéressants. Teofimo Lopez (14-0, 11 KOs), un jeune Newyorkais de 22 ans de Brooklyn, avec un potentiel de superstar, se battra pour sa première ceinture majeure contre le champion du monde IBF des poids légers Richard Commey (29-2, 26 KO). Feux d’artifice garantis.

A LIRE : Teofimo Lopez vs Richard Commey le 14 décembre

Au menu également, le rancunier poids plume Michael Conlan (12-0, 7 KOs) affrontera Vladimir Nikitin (3-0). Conlan tentera de venger une perte très controversée contre Nikitin aux Jeux olympiques de 2016.

Alors que les fans de boxe déplorent le fait que Crawford n’a toujours pas combattu des gens comme Manny Pacquiao, Errol Spence Jr., Keith Thurman ou Shawn Porter, le champion de 32 ans préfère se concentrer sur son image, au micro de Bad Left Hook :

« Ça ne me dérange pas vraiment tant que ça que les gens le pensent. Je sais que j’ai accompli plus que tous ces poids welters là-bas sauf Pacquiao. Si vous regardez ce que j’ai accompli dans le sport de la boxe, et si vous regardez ce que Errol, Keith , Shawn, Danny Garcia et tous ces autres poids welters ont fait, vous verrez que j’ai accompli beaucoup plus que chacun d’entre eux, sauf Pacquiao. »

Crawford est champion du monde de trois divisions et, en 2017, il est entré dans l’histoire en unifiant quatre titres majeurs. Il est invaincu et c’est le combattant n°4 livre pour livre et le poids welter n°1 pour Ring Magazine. Il a un excellent CV, même s’il a parfois choisi la facilité pour avoir une telle fiche d’invaincu en 35 combats professionnels.

A LIRE : Terence Crawford vs Egidijus Kavaliauskas et Richard Commey vs Teofimo Lopez ce samedi soir sur ESPN

Bien qu’il ait dominé la division des super-légers, il y avait déjà à l’époque un sentiment que l’action réelle de Crawford commencerait au poids welter. Il est maintenant à la veille de son quatrième combat dans la division, mais le plus grand nom qu’il a eu à affronter était un Amir Khan en fin de carrière, qu’il a battu au sixième round par un coup bas accidentel qui a mis fin au combat, alors que Khan prenait un passage à tabac. Crawford a raison d’aimer garder son sang-froid et prendre son temps, mais il est peut-être temps pour lui de se dépêcher d’affronter les vrais chiens qui l’appellent avant de pénétrer trop profondément dans la trentaine.

Si, avec Crawford, on peut remplir une dizaine de pages grâce à son héritage qui est ce qu’il est, il n’y a vraiment pas grand-chose à se mettre sous la dent concernant Kavaliauskas, un gars sympa mais quasi anonyme.

« Crawford était dans mon esprit depuis le début du camp d’entraînement en juin », a  expliqué Kavaliauskas à Dan Rafael d’ESPN.com. « Donc, chaque jour était Crawford, Crawford, Crawford. Mon état d’esprit est bon. »

egi

Il est difficile de décrire à quoi ressemblerait un chemin vers la victoire pour le challenger, car Crawford n’a aucune faiblesse flagrante nulle part. C’est désespérant. Il peut boxer à l’extérieur ou frapper à bout portant, changer de position, disparaître et réapparaître, jouer en défense ou mettre la pression.

Le meilleur pari de Kavaliauskas est d’essayer de frustrer Crawford, de lui lancer des tas de jabs et d’espérer qu’il pourra décrocher un coup de poing puissant qui étourdira le favori. Personne n’a fait ça en 35 combats professionnels, mais peut-être que le 36ème est le bon. Le scénario le plus probable est que Crawford battra Kavaliauskas et conservera son titre, ajoutant une autre victoire à son CV. Mais l’invaincu Lituanien est déterminé et en boxe tout le monde sait ce qui peut arriver.


A LIRE : Terence Crawford sera en action le 13 juin contre Manny Pacquiao ou Kell Brook [29/02/2020]

A LIRE : Terence Crawford va encore partir à la cueillette des cerises face à Patrick Teixeira [9/01/2020]

A LIRE : Terence Crawford avertit Gervonta Davis: « Reste loin de Lomachenko & Haney» [30/12/2019]

A LIRE : Les étranges scores des trois juges officiels du combat Crawford-Kavaliauskas [17/12/2019]

A LIRE : Ward réagit à la victoire de Terence Crawford sur Egidijus Kavaliauskas et s’emmêle les pinceaux [16/12/2019]

A LIRE : Crawford renversé au 3ème, l’emporte par TKO sur Kavaliauskas au 9ème [vidéo] [15/12/2019]

A LIRE : Crawford vs Kavaliauskas et Lopez vs Commey ce soir. Loma prédit une victoire pour Commey [14/12/2019]

A LIRE : Bob Arum souhaite un combat entre Canelo Alvarez et Terence Crawford [12/12/2019]

A LIRE : Kavaliauskas cherchera à assommer Crawford et Nunez à survivre à Berlanga plus de trois minutes ce samedi [11/12/2019]

A LIRE : Terence Crawford vs Egidijus Kavaliauskas et Richard Commey vs Teofimo Lopez ce samedi soir sur ESPN [9/12/2019]


 

9 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s