Deontay Wilder assommera-t-il Luis Ortiz une deuxième fois ? [vidéo]

Publié par

Le champion poids lourd WBC, Deontay Wilder, aime assommer ses adversaires. Il a accompli l’exploit 40 fois en 41 combats professionnels. Même si 80% de ses adversaires sont d’un niveau plus que médiocre, pour rester poli.

« Je ne veux jamais quitter le ring sans qu’un homme ait été assommé », a déclaré Wilder la semaine dernière lors d’une conférence de presse internationale. «Je vous assomme. Ce sont les règles avec lesquelles je joue dans cette industrie de la boxe. Je ne joue avec personne. J’assomme, c’est tout. »

«Je le fais fort et clair. Je le dis haut et fort pour qu’il n’y ait pas d’incompréhension entre ma langue et les mots que j’ai choisi d’utiliser. Je suis un artiste KO. C’est ce que je prévois de faire, de vous assommer. »

111

D’accord. La main droite de Wilder, cependant, n’est pas toujours direct. Elle se balade souvent n’importe où, errante, mais quand il atterrit, c’est bon. Wilder a largué une bombe sur Dominic Breazale en mai dernier. La fin est venue en un peu plus de deux minutes. Mais si vous jetez un oeil sur sa fiche, vous y verrez que 80% des boxeurs qu’il a assommés sont soit des boxeurs en fin de carrière, soit des types très peu menaçants. 80% des boxeurs que Wilder a assommés auraient pu être assommés par n’importe qui.

Wilder fera sa 10ème défense de son titre des poids lourds ce samedi 23 Novembre au même endroit où il a capturé sa ceinture, le MGM Grand Garden Arena à Las Vegas dans le Névada, contre le talentueux poids lourd Luis Ortiz dans un match revanche.

Ortiz n’est pas dans la fleur de l’âge. Il dit qu’il a la quarantaine, mais beaucoup le soupçonnent d’avoir entre 44 et 46 ans. C’est un secret de polichinelle. Et pourtant, Ortiz a failli terminer le règne de Wilder l’an dernier. Un crochet gauche a fait chanceler Wilder de la tête aux pieds. Ses jambes maigres se contractèrent, le laissant tituber comme un ivrogne quittant un bar. Un verre de plus dans le nez et le combat était terminé. Mais Ortiz ne pouvait pas le finir. A cause de son âge? Beaucoup le pensent à voix haute.

wilder-ortiz-2-1200_v_800

Wilder, faisant preuve de courage et d’un grand cœur, s’est rallié au neuvième tour. Un coup de fouet droit atteint Ortiz et le blesse. Un autre coup de poing brouilla ses sens. Wilder a poursuivi son harcèlement dans le round suivant. Ortiz ne cherchait même plus à se protéger, faisant croire à son adversaire que ça ne lui faisait rien. Au 10ème, trois autres coups ont bien ébranlé Ortiz. Wilder, plus rapide, se connecte encore une fois puis un petit uppercut droit envoie Ortiz à genoux. L’arbitre David Fields a jeté un coup d’œil rapide et a écarté le combat en balayant l’air avec ses deux mains.

Wilder, à juste titre, s’attendait à un peu de reconnaissance après avoir été le premier homme à vaincre Ortiz. Bien sûr, Ortiz avait peut-être 40 ans, voire bien plus, mais ce gars est un combattant talentueux.

Les coups de poings de Wilder ressemblent à des coups jetés par un amateur. Ses coups de poing sont puissants, mais délivrés d’une manière maladroite. Lorsque le maigre Wilder, grand de 2,01 m, se balance contre les cordes, ce qui est souvent le cas, il peut tomber en déséquilibre, comme une mante religieuse qui trébuche sur sa propre aile.

Mais cela ne devrait pas vraiment avoir de l’importance. Il est vrai que depuis au moins deux ans, Wilder ne se cache pas derrière les jupes des promoteurs. Il veut affronter le meilleur. En décembre dernier, il a eu de la chance lorsque Tyson Fury lui a donné une leçon de boxe pour la majeure partie de leur aventure de 12 rondes. Wilder a marqué deux knockdowns décisifs, le second mettant apparemment fin au combat au dernier tour. Tout le monde croyait que la lutte était finie. Mais attendez, pas si vite. Fury s’est relevé et, une minute plus tard, blesse à son tour Wilder, épuisé, avec plusieurs jabs et une main droite terrible.

A l’œil nu, le gigantesque Fury semblait avoir fait plus que ce qu’il fallait pour mériter une victoire unanime. Il boxait bien, confondant et ridiculisant même Wilder avec des mouvements intelligents et des mains rapides. Wilder a rendu les choses encore plus intéressantes quand il a terrassé Fury au neuvième round.

Le combat a été jugé nul. Wilder et Fury devraient le refaire au début de l’année prochaine (2020.)

Mais Wilder doit d’abord dépasser le quinquagénaire Ortiz. Le poids lourd cubain a, malgré son âge, remporté trois combats d’affilée depuis que Wilder l’a battu. Personne ne sait vraiment quel âge il a. Peut-être sa mère, et encore, pas sûr. C’est l’inconnu. Ortiz peut boxer ou frapper. Son record montre 31 victoires, avec 26 KO. Il sait se battre à l’intérieur et à l’extérieur. Ses plus grandes victoires ont été remportées face à Bryant Jennings et Tony Thompson.

Bien qu’il ait perdu, Ortiz pense avoir beaucoup appris lors de leur première rencontre.

«Il peut donc apporter ce qu’il va apporter», a déclaré Ortiz. « Aucun problème. Vous verrez. »

Que se passera-t-il si Wilder se fait éteindre par un type qui a la moitié d’un siècle de vie? Ne vous y trompez pas, Ortiz est un outsider en vie. Il semble être en meilleure forme pour la suite. Il s’est essoufflé assez tôt dans le premier combat. Cette fois, il sent qu’il va faire le travail.

Cela peut arriver, mais le bon sens dit que non, car Wilder n’a que 34 ans, et il connaît bien Ortiz désormais. Mais le Cubain s’est entraîné comme jamais il ne l’a fait dans sa vie. Même physiquement, il est méconnu. Mais compte tenu de son âge, je ne me hasarderai pas à prédire quoi que ce soit.



Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s