Les désirs irréalistes de Bob Arum pour un combat entre Joshua et Fury en 2020

Publié par

Bob Arum dit qu’il serait enchanté de mettre ensemble Tyson Fury et Anthony Joshua cette année, à condition que le champion WBC des poids lourds, Deontay Wilder, perde son prochain combat contre le Roi des Gypsy le 22 février.

Le patron de Top Rank, soutient qu’un combat entre Joshua et Fury serait plus important que Wilder-Fury, et il a peut-être raison. Ce serait clairement plus grand au Royaume-Uni, mais évidemment pas dans le monde entier. Malheureusement, Fury n’est pas un grand nom aux États-Unis. Les Américains n’arrivent a le prendre au sérieux. Les fans occasionnels le prennent plus pour un showman de passage qu’un champion qui va s’installer dans la durée pour défier les meilleurs.

Les deux adversaires doux que Top Rank avait trouvé pour Fury en 2019, Tom Schwarz et Otto Wallin, n’ont pas excité les fans américains. Pour faire d’un combattant étranger une star aux États-Unis, il doit être confrontés à des combattants de qualité, pas à des gars avec des records gonflés, une puissance nulle et peu de talent.

Les chances d’un Joshua-Fury en 2020 sont nulles

Pour que la grande vision d’Arum pour un combat Joshua-Fury ait lieu en 2020, il faudra que de beaucoup du jeu d’échecs s’alignent parfaitement pour que ça devienne une réalité. À ce stade, une telle proposition venant d’un promoteurs expérimenté comme Bob Arum semble tellement tiré par les cheveux que c’est presque une perte de temps de discuter de ce scénario impossible. Voici les choses qui devront se produire pour que Joshua et Fury se battent en 2020:

  • Fury arrête Wilder le 22 février
  • Wilder choisit de ne PAS déclencher la clause pour la trilogie, à laquelle il a droit
  • Joshua bat Kubrat Pulev

« Le contrat stipule maintenant que le perdant du combat peut exiger un troisième combat, mais il doit prendre 40%, et le vainqueur du deuxième combat obtiendra 60% », a déclaré Arum à @SiriusXMBoxing. «Mais c’est au perdant de laisser tomber une troisième rencontre. »

« Si Wilder, en étant le perdant, décide d’aller dans une autre direction, alors Fury finira sans doute par se battre contre Kubrat Pulev, qui aura assommé Joshua », a déclaré Arum.

Wilder ne laissera pas Fury partir sans exiger une revanche en cas de perte

Il est insensé ne serait-ce que d’envisager Wilder prendre une autre route que d’excuter la clause de revanche figurant dans le contrat avec Fury s’il devait perdre le 22 février. Je veux dire, pourquoi diable Wilder ne déclencherait-il pas la clause de revanche? Pour Wilder de ne pas forcer un troisième combat avec Fury, cela enverrait sa carrière dans l’oubli.

La réputation de Wilder serait tellement ternie s’il s’éloignait de Fury après une défaite sans forcer un match revanche. Il serait difficile pour lui d’être pris au sérieux par les fans. En tant que tel, c’est un rêve voué à l’échec de la part d’Arum en spéculant sur une réalité qui ne se produira jamais avec Wilder, même s’il se faisait malmené et arrêté par le Britannique. De même, Fury ne laissera probablement pas Wilder s’éloigner non plus s’il l’assomme le 22 février, compte tenu de tout le pognon qu’ils pourraient faire dans un troisième combat.

A certains égards, il pourrait d’ailleurs être intelligent pour Fury de ne pas forcer une trilogie avec Wilder, car il pourrait s’éviter de se retrouver inanimé sur la toile avec deux combats consécutifs. En fait, ce serait trois combats consécutifs. Le risque que Fury serait assommé par Deontay est donc amplifié, car il a déjà été éliminé par Wilder à deux reprises durant un seul combat en décembre 2018.

Fury a eu la chance que l’arbitre Jack Reiss lui fasse un compte alors qu’il était allongé sur la toile de tout son long dans le 12ème. Fury n’est pas du genre à abandonner après s’être fait exploser. De toute évidence, Fury va déclencher la clause de revanche, quitte à risquer de jouer gros, pour se diriger vers une vilaine victoire en 12 rounds.

Joshua n’aura aucun problème pour battre le léthargique Pulev, âgé de 38 ans (28-1, 14 KO), qui est affreusement lent de la main et qui a très peu de pouvoir. Ce sera une partie facile pour Joshua. Sans vouloir être méprisant, à ce stade de sa carrière, Pulev perdrait probablement contre presque la plus part des 15 meilleurs prétendants de la division poids lourds. Mais la partie difficile du scénario imaginé par Arum est si Wilder démolit Fury (29-0-1, 20 KOs) le 22 février.

Joshua a la partie la plus simple dans tout cela. Tout ce qu’il a à faire est de courir et boxer le poids lourd Bulgare pour l’arrêter dans le dernier quart pour faire bonne figure. Il sera alors en mesure de combattre le vainqueur de Wilder-Fury 2. Allez comprendre pourquoi la Fédération internationale de boxe a sanctionné un combat entre Pulev et Hughie Fury en tant qu’éliminatoire du titre IBF en 2018.

L’IBF a essentiellement offert un nounours à Pulev en le laissant combattre Hughie Fury dans un éliminatoire du titre. Oh misère, il y a sans doute tellement de meilleurs poids lourds dans la division que l’ennuyeux Hughie Fury, qui ne peut pas frapper et se débat face à une opposition médiocre. Il serait intéressant de savoir quelle était la raison qui a fait que l’IBF sanctionne un combat Pulev-Hughie en tant qu’éliminatoire du titre, car ce fut un si mauvais combat.

Arum compte sur Wilder ne déclenchant pas de clause de revanche

«Si Joshua l’emporte sur Pulev et que Fury batte Wilder, et s’il est disponible parce que Wilder n’aura pas exigé pour une raison ou une autre le troisième combat, je ferais absolument tout pour mettre Fury et Joshua ensemble. Ce serait le plus grand méga combat de l’histoire, encore plus grand que Wilder et Fury. »

Wilder a déjà fait rebondir Fury sur la toile à deux reprises comme un ballon de basket lors de leur premier combat, et la décision des juges en annonçant un match nul a été vue par certains fans de boxe comme étant un cadeau brut offert à Fury, car ils pensaient que le Britannique avait été longuement compté par l’arbitre Jack Reiss. Wilder s’est amélioré depuis le premier combat contre Fury, et a pris une bien meilleure opposition. Alors que Fury a été soigneusement jumelé par Top Rank contre des gars doux comme Tom Schwarz et Otto Wallin. Wilder a dû courir un gros risque contre le dangereux Luis Ortiz et le non moins dangereux Dominc Breazele. Wilder a eu de la chance en réussissant à effacer le guerrier Breazeale dès le 1er tour.

Alors que Wilder s’améliore, Fury a l’air de se détériorer. Wallin, qui ne sait pas frapper, avait fait tituber Fury, l’obligeant à s’accrocher pour rester en vie au 12ème tour. Wallin a pensé à Fury avec une énorme pêche dans le 12ème tour qui a laissé le Roi des Gypsy dans un sale état. Wallin aurait dû être capable de finir Fury, mais il l’a laissé l’attacher pour reprendre ses esprits et gagner du temps.

Wilder avait l’air sensationnel en 2020

Deontay Wilder a brillamment arrêté ses deux derniers adversaires en peu de temps et avait l’air sensationnel. J’aimerais pouvoir dire la même chose à propos de Fury, qui avait l’air consterné en luttant dur pour vaincre le poids lourd suédois Wallin (20-1, 13 KO) par une décision unanime de 12 rounds l’an dernier, le 14 septembre à Las Vegas, Nevada. Wallin a provoqué une énorme coupure sur l’œil droit de Fury qui a nécessité une cinquantaine de points de suture au 3ème tour.

Dire que le combat aurait dû être arrêté immédiatement est un euphémisme. Tout le monde était inquiet pour Fury en raison de la quantité de sang qu’il avait perdue. La toile était rouge de sang partout, et seul le médecin du ring sait pourquoi il a choisi de ne pas arrêter le match. Après la fin du combat, Fury a eu besoin de 47 points de suture pour refermer la plaie. Il avait l’air d’être sorti d’une zone de guerre. On peut dire qu’il a eu de la veine que le combat se poursuive jusqu’au bout et qu’il n’ait pas été déclaré perdant par le médecin du ring en mettant fin au combat.


A LIRE : Dmitry Bivol et Oleksandr Usyk donnent l’avantage à Fury contre Wilder [3/02/2020]

A LIRE : « Tyson Fury n’est pas le champion linéaire, dit Michael Buffer, ce truc est un non-sens » [1/02/2020]

A LIRE : Avoir retardé la revanche Wilder contre Fury était une énorme bourde [26/01/2020]

A LIRE : Il n’y a qu’une seule façon de vaincre Tyson Fury, et Deontay Wilder le sait [14/01/2020]

A LIRE : Tyson Fury jure qu’il mettra KO Deontay Wilder en deux rounds [14/01/2020]

A LIRE : Oleksandr Usyk sait déjà qu’il perdra face à Tyson Fury [10/01/2020]

A LIRE : «Tyson Fury sera trop pour Deontay Wilder dans tous les domaines», affirme Frank Warren [7/01/2020]

A LIRE : Tyson Fury vs Deontay Wilder II – Point de vue [4/01/2020]

A LIRE : Teddy Atlas: « Deontay Wilder peut s’améliorer plus que Tyson Fury » [4/01/2020]

4 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s