Hearn dénonce les tarifs onéreux du PPV aux USA et déplore l’explosion des sites de streaming illégaux, bouffée d’oxygène des pauvres

Publié par

Le Britannique Eddie Hearn est-il de gauche, finalement? Le patron de Matchroom, Eddie Hearn, a déclaré qu’il avait entendu samedi dernier que le match revanche entre Deontay Wilder et Tyson Fury n’a rapporté qu’environ 750 000 achats sur ESPN et Fox Sports à la carte. Hearn révèle que le seuil de rentabilité était de 1,1 million d’achats, ce qui signifie que le combat a fini par perdre de l’argent bien qu’il s’agisse de l’un des plus grands matches de boxe.

Selon Hearn, les prix pour un abonnement ou un combat à la carte doivent baisser aux États-Unis. Une fois que le prix du PPV pour un match de boxe tombe à un niveau raisonnable, que les fans peuvent se permettre, le piratage diminuera. Hearn n’a rien contre le piratage en lui-même, surtout dans les pays pauvres où les jeunes ont aussi besoin de voir des combats de boxe.

Hearn pense que les chiffres à la carte pour le match revanche de Wilder-Fury 2 ont été affectés par un flux de piratage illégal massif aux USA. Il dit que les fans ne veulent plus payer les prix énormes pour regarder la boxe plus longtemps.

Ce qui nuit également aux chiffres de la télévision à la carte, ce sont les faibles sous-cartes qui sont jetées ensemble. Les fans n’ont absolument aucune envie de voir d’obscurs combattants impliqués dans des décalages sur les sous-cartes. Par exemple, la partie PPV de l’undercard Wilder-Fury 2 avait ces deux combats:

  • Charles Martin contre Gerald Washington
  • Emanuel Navarrete contre Jeo Santisima

Aucun de ces deux combats n’a attiré l’attention des fans de boxe, et ils n’avaient rien d’autre à montrer que l’événement principal. La perception que certains fans ont eue était que ces combattants étaient simplement regroupés et ajoutés à la carte Wilder-Fury 2 pour faire du remplissage, comme d’autres font de la figuration. afin de permettre aux fans de patienter jusqu’à l’événement principal.

Flux illégaux en raison des prix insupportables de PPV

« C’est terrible pour leur entreprise, car leur seuil de rentabilité était de 1,1 million d’achats », a déclaré Hearn à IFl TV en répondant à des informations selon lesquelles la lutte contre Wilder-Fury 2 n’aurait pas rapporté 1 million d’achat à la carte, mais seulement entre 800 000 et 850 000 achats selon Eddie Hearn, alors que fin décembre Bob Arum rappelait encore une fois que le combat allait faire plus de 2 millions d’achats.

«Quel type d’entreprise exploitez-vous où un seuil de rentabilité est un chiffre que je ne pense même pas être un chiffre réalisable. Je l’avais déjà dit: il fera de 700 à 800 000 achats. C’est un bon chiffre pour ce combat, un chiffre solide. Mais compte tenu de l’argent que Fox et ESPN ont investi dans ce combat en termes d’espace publicitaire et de temps d’antenne, ce n’est pas une bonne nouvelle. Mais une chose que vous pouvez désigner du doigt est le streaming, d’une qualité chaque mois meilleure.

«C’est comme si vous retiriez 350 000 streams à ESPN +. Cela vous montre qu’il y a de plus en plus de gens qui digèrent le flux grâce au sreaming illegal. Je pense que FOX n’a ​​fait que 50 000 achats à la carte, ce qui est de la folie. Mais l’un des problèmes est que s’il y a tellement de flux illégaux aujourd’hui c’est bien parce que le prix à la carte devient insupportable pour le client », a expliqué Hearn.

Si les réseaux perdent effectivement de l’argent lors de grands événements à la carte aux États-Unis, comme pour le match Wilder-Fury 2, il est difficile de savoir s’il est intéressant pour eux de continuer à organiser ces événements. S’ils ne peuvent pas arrêter la diffusion illégale d’événements de boxe, alors quelque chose doit leur être donnée en échange.

Les sous-cartes doivent être améliorées pour optimiser le rapport qualité-prix

« Une chose que je vais vous dire sur les flux illégaux, c’est que les gens pensent que c’est intelligent », a déclaré Hearn. C’est illégal d’ailleurs. C’est pourquoi cela s’appelle un flux illégal, mais les gens pensent que c’est intelligent. « Oh, j’ai un flux illégal. » Vous sortez de l’argent des poches du combattant, voilà ce que vous faites. Au paiement à la séance, l’argent va aux combattants, tout le monde sait ça. »

« Ne crois pas que cela m’affecte, parce que ce n’est pas le cas. Peut-être un tout petit peu comparativement à la façon dont cela affecte vraiment les combattants. Le problème avec les flux illégaux est que si votre prix à la carte était de 19,99€ comme au Royaume Uni, au lieu de 85 ou 90€ comme c’est pratiqué aux USA, vous vous dites: « Tiens, je peux m’asseoir pour regarder. »

«L’autre chose qui me dépasse, c’est l’undercard, parce qu’il faut donner de la valeur à la soirée pendant cinq ou six bonnes heures jusqu’au milieu de la nuit. Vous devez vendre au client une expérience pendant laquelle il pourra s’asseoir, regarder des championnats du monde, de grands combattants, des combats à 50 à 50 avant d’assister à l’événement principal. Aujourd’hui, il y a l’événement principal, et les fans de boxe ne savent même pas qui est sur l’undercard tellement c’est naze. »

Donc, a poursuivi Hearn, quand le prix fait 20€, vous pouvez dire au client: « Installez-vous, c’est une grande valeur, toute la nuit. » Car 20€ est un prix accessible à tout le monde, même aux gens pauvres. Vous allez le regarder en haute définition, chez vous, avec votre famille sans que soudain une dame n’apparaisse à l’écran en vous interpellant: « Hey, c’est leboncoin du sexe ici. Jamais moins de la quarantaine. Tu as peut-être envie? C’est tout gratuit, appelle ce numéro. »

Les prix élevés du PPV aux États-Unis encouragent le piratage

« Vous pouvez simplement profiter du spectacle. » Quand c’est 75 ou 85€, comme le pay-per-view américain, cela va évidemment encourager le streaming illégal », a déclaré Hearn. « C’est beaucoup trop d’argent. Donc, ce que vous constatez, c’est que les émissions de flux illégaux ont explosé ces derniers temps, parce que les gens ne veulent plus payer 75 ou 85 euros. »

« Oui, ils en sont malades et fatigués », a poursuivi Hearn. «Et ce que fait DAZN avec les 19,99€ d’abonnement annuel, c’est pratiquement ce que vous payez pour une nuit à la carte. Je pense que de plus en plus de gens vont vers le streaming illegal. »

« Donc, sur les flux illégaux, comprenez simplement que vous êtes en train de priver un combattant de son argent. Avec seulement 19,99€ par an et une qualité d’image irréprochable, croyez-vous que vous aurez vraiment envie de regarder un flux illégal, avec des fenêtres qui éclatent sur l’écran pour vous montrer des couilles et des fesses, ou de regarder quelque chose qui s’est passé il y a 4 ou 5 minutes? »

«Personne ne veut payer. Je comprends cela. Les fans de boxe ne veulent pas payer 20 euros pour regarder un spectacle, mais c’est comme ça. Il est inévitable de créer certains combats, et nous le savons maintenant », a déclaré Hearn.

Ce serait formidable si le prix d’un combat à la carte typique était de 19,99 € aux États-Unis plutôt que de 80 $ à 100 $. Vous pouvez imaginer combien de PPV seraient achetés pour les combats. Bien que cela n’éliminera pas complètement les flux illégaux, cela pourrait aider à en diminuer le nombre total. Mais le streaming illégal est mondial, pas seulement américain.

« J’ai un de mes amis de Londres qui a déménagé en Amérique. Il a acheté le paiement à la séance », a déclaré Hearn. «Il m’a dit: « Eddie, ça me rend malade. C’est carrément 80 dollars ici. » C’est devenu la norme pour les fans de combat américains, et c’est scandaleux. De plus, on ne les vois même pas gémir par rapport aux prix pratiqués ici, pour être honnête avec vous. Ils payent et c’est tout. »

« Mais peut-être aussi parce qu’il n’y a plus beaucoup de clients », a déclaré Hearn. «Les pay-per-views [américains] avec Crawford font entre 50 000 et 100 000 achats, donc personne ne gémit vraiment parce que personne ne les achète. Mais s’il y a un point de rupture pour ce combat [Wilder vs. Fury 2], qu’ils n’ont fait que 750 000 achats, ce qui est apparemment le nouveau chiffre, quelqu’un vient de prendre un bain gigantesque d’eau glacée. »

Le promoteur de Fury, l’Américain Bob Arum [c’est lui que Hearn vise] avait en effet prédit avec bruit et fracas avant la revanche Wilder-Fury que le combat rapporterait plus de 2 millions d’achats. Vous devez vous demander ce que pense Arum maintenant. Si l’estimation d’achat de 750 000 PPV de Hearn s’avérait vraie, ce serait un coup dur pour le vieux briscard. Ce nombre n’est même pas aussi bon que celui du premier combat entre Canelo Alvarez et Gennady Golovkin de 2017, qui a fait 1,3 million d’achats.

Arum avançait des arguments, disant à quel point les poids lourds sont différents et que le public de boxe veut les voir. Les chiffres PPV estimés du combat Wilder-Fury 2 de samedi dernier ne reflètent hélas pas la vision d’Arum, et ne correspondent pas non plus à sa prédiction d’achat de 2 millions.


A LIRE : Bob Arum assure que la revanche entre Wilder vs Fury II fera plus de 2 millions d’achats PPV [31/12/2019]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s