Joe Smith Jr. surclasse le sprinter Jesse Hart et s’en sort malgré la fiche farfelue du juge James Kinney [Full fight]

Publié par

On s’attendait à ce que Jesse Hart venge son mentor Bernard Hopkins comme il a juré de le faire des dizaines de fois devant les caméras et sur les réseaux sociaux. On a surtout vu un type constamment sur son vélo, et les rares fois où il a lancé ses tirs il l’a fait a reculons et en courant.

Le mi-lourd Joe Smith Jr., mieux connu pour avoir mis fin à la carrière de la légende Bernard Hopkins, a sérieusement entamé la carrière du protégé de Hopkins, Jesse Hart, samedi soir.

Smith, un puncheur lourd, a frappé, secoué puis laissé tomber Hart pour remporter une décision partagée dans un combat passionnant. Hart était entré en voulant désespérément vaincre Smith en guise de vengeance pour ce que Smith avait fait en décembre 2016, en éliminant Hopkins, l’envoyant littéralement voler hors du ring, pour mettre fin à la carrière de l’ancien champion du monde des poids moyens et légers.

La façon avec laquelle Hopkins a été envoyé hors du ring a attristé et irrité Hart, qui a été inspiré à la boxe à l’âge de 7 ans par Hopkins, le mentor qu’il a côtoyé et qu’il considère toujours comme faisant partie de sa famille. Une fois que Hart est passé au poids mi-lourd, il a systématiquement cherché à se battre avec l’ancien challenger du titre mondial et bourreau de son mentor, Smith, pour se venger. Mais dés les premières secondes du combat il a très vite changer d’avis.

Joe Smith Jr. (25-3, 20 KO) s’est avéré trop puissant pour Jesse Hart (26-3, 21 KO), en le malmenant pour gagner par une décision unilatérale divisée en 10 rounds samedi soir sur Top Rank et sur ESPN au Hard Rock Hotel & Casino à Atlantic City. Les juges l’ont noté 97-92, 98-91 pour Smith Jr. mais un troisième juge, James Kinney, l’a marqué pour Hart avec le score suivant: 95-94. ESPN avait Smith gagnant avec 97-92 et la plupart au bord du ring avait également Smith largement gagnant.

Pour reprendre une parole de l’excellent chroniqueur Teddy Atlas au sujet de ce juge : « Si une telle décision n’est pas de l’incompétence, c’est de la fraude. » Peut-être, mais rien ne dit, ni n’empêche, que ça puisse être les deux. Pour ce combat, en effet, Smith Jr. méritait facilement d’empocher le gros lot des trois juges avec un score du genre 98-91 vu comment il a pourchassé Hart en le martelant avec de grosses pièces d’artillerie effrayantes.

Bob Arum, qui promeut pourtant Hart, était hors de lui. Il n’a pas manqué d’exiger la suspension sinon le congédiement pur et simple du juge Kinney. Le commentateur et analyste de boxe, Al Bernstein, a ajouté : «Une telle décision est une disgrâce. Il faut éliminer ces verdicts erronés. Mon fils de 20 ans qui n’a pas vu plus de quatre combats de boxe dans sa vie aurait pu faire mieux! »

Il y avait une indignation considérable à propos de la carte de score de Kinney. Mais qui donc est ce James Kinney?

James Kinney est un résident de Woodbridge, au New Jersey. Il a 63 ans et il est juge depuis le 24 janvier 2015. Il a déjà officiait dans 301 combats. Le soir précédent, le 10 janvier, il avait jugé quatre combats au Ocean Resort d’Atlantic City.

Le pire, c’est que rien ne sera fait. Souvenez-vous d’Adalaide Byrd et son incroyable score de 118-110 en faveur de Canelo Alvarez lors du premier match contre Gennady Golovkin en septembre 2017. Un juge, Dave Moretti, l’un des plus compétent et respecté dans le monde de la boxe, avait donné la victoire à GGG par 115-113 et l’autre, Don Trella, avait un verdict nul de 114-114. Tout le monde se demande encore comment cette femme, mariée à un autre arbitre célèbre, a pu voir GGG emporter pour ce 1er combat seulement deux rounds sur 12.

Journalistes, commentateurs, analystes et qui encore avaient crié au vol pour cette décision. On aurait souhaité que madame Byrd, qui est la femme de l’arbitre Robert Byrd, aurait pu tout du moins être suspendue par la Régie de boxe du Nevada pour ce jugement effarant. Un mois après cette bourde monumentale, en octobre, elle était de retour au taf, et deux mois plus tard, elle était déléguée à Yokohama et à Tokyo, au Japon, pour y officier dans deux matchs de championnat.

Smith Jr. a blessé Hart au 2ème tour avec une main droite, puis l’a ensuite lâché au 7ème. À partir du deuxième tour, Smith Jr. a cherché à détruire Hart à chaque coup de poing qu’il lançait comme s’il voulait écrabouiller son adversaire.

Alors que le combat était unilatéral du début à la fin à l’exception, peut-être, du 3ème, c’était amusant de regarder Smith avec sa puissance pure lancer des tirs dévastateurs. Le gars peut vraiment frapper, et il ne se soucie pas du tout où il jette ses coups. On regardait Smith Jr. courir (au sens littéral du terme) derrière Hart, lâchant ses mains et le frappant partout où il pouvait le toucher. C’était ainsi durant 12 rounds.

Il était difficile de trouver plus d’un tour à donner à Hart, car il bougeait tout le temps, s’accrochait, et ne se battait pas. Il faut dire que Smith Jr. n’a montré aucun respect envers Hart, qu’il a pourchassé à chaque tour, le frappant avec des crochets à la tête et au corps. Le pouvoir de Smith était trop pour que Hart veuille échanger avec lui comme il l’avait fait lors de ses 2 défaites contre Gilberto ‘Zurdo’ Ramirez.

Smith Jr. a dominé l’hésitant Hart

Bien qu’un juge ait fait gagner Hart, ancien challenger du titre mondial de 30 ans, il était évident aux yeux de tous que Smith Jr. avait les choses en main et était le meilleur combattant des deux.

Hart a cédé du terrain durant tout le combat. Il semblait timide et totalement réticent à défendre son bout de terrain contre Smith Jr., plus percutant et très offensif. Vous ne pouvez pas blâmer Hart de ne pas vouloir se battre, car il n’avait pas la puissance de feu pour résister au pouvoir de Smith. Les mouvements et la course effrénée non-stop de Hart se sont retournés contre lui, l’empêchant de gagner des tours, et c’était une chose décevante et vraiment ennuyeuse à suivre. C’était trop, tout ces sprints à reculons, pénibles à regarder. C’était le genre de situation où vous finissez par vous demander ce que le boxeur foutait là. Hart ne semblait pas s’en soucier. Hart a des compétences en boxe et beaucoup d’expérience, mais zéro courage pour combattre.

Top Rank devra revoir l’idée que Hart se batte contre des mi-lourds, car il n’a pas du tout le pouvoir de se battre dans cette division, et sa façon de boxer n’est pas du tout excitante à regarder.

Smith Jr. est un bon combattant, mais il n’est pas l’un des premiers combattants de sa catégorie de poids. Dmitry Bivol a battu Smith Jr. avec facilité par une décision unanime unilatérale de 12 rounds en mars 2019, uniquement grâce à ses compétences de boxe car Smith ne semblait pas du tout gêné par la force de frappe de Bivol. Hart, lui, n’avait rien, ni les compétences de boxe, ni le pouvoir de frappe, et encore moins le coeur pour échanger quelques coups avec son adversaire.

Joe Smith Jr. voulait juste rester occupé

« Je savais que peu importe à quel point j’étais frappé, je devais simplement rester occupé », a déclaré Smith en réfléchissant deux secondes à sa victoire sur Hart après le combat. «C’est ce que j’ai fait ce soir et je rentre à la maison avec la victoire. Cette victoire signifie tout pour moi. J’ai à présent déclaré que j’appartenais à ce niveau », a déclaré Smith Jr.

Il y a de bien meilleurs prétendants chez les mi-lourds. Pour que Smith prouve qu’il appartient au sommet, il lui faudra faire bien plus que ce soir pour les battre. Hart est entré dans le combat samedi dernier avec un classement élevé qu’il ne méritait pas : n°3 WBO, n°4 WBA, n°8 WBC et n°10 IBF.

Hart a battu Sullivan Barrera, âgé de 37 ans (22-3, 14 KO) par une décision unanime de 10 rounds en juin dernier. Cette victoire a fait croire à quelques-uns que Hart pourrait avoir le talent nécessaire pour remporter un titre mondial chez les mi-lourds, mais la question n’est désormais probablement plus d’actualité dans leur esprits.

Dans la manche d’ouverture de la nuit dernière, on a tout de suite vue que Hart n’avait clairement pas le pouvoir de se tenir debout et de combattre Smith Jr. Dans les premiers instants de la première manche, Hart a pourtant tenté de commercer avec le bien plus lourd Smith, mais il a vite déchanté quand il été cloué avec une grande main droite qui l’a envoyé tituber en arrière.

Après avoir goûté un peu au pouvoir de Smith, Hart a perdu tout désir de vouloir aller à la guerre avec lui. Tout au long de la carrière de Hart, il a toujours été un combattant qui cherche à bombarder ses adversaires en s’acharnant sur eux avec de gros uppercuts. Cela a toujours été la façon de faire de Hart, son coup de poing préféré parmi son arsenal offensif, mais samedi soir il n’a même pas essayé de se présenter devant Smith pour retenter l’expérience.

Ce sont les concurrents que Smith Jr. devra battre pour montrer qu’il appartient au plus haut niveau:

  • Oleksandr Gvozdyk
  • Gilberto Ramirez
  • Joshua Buatsi
  • Marcus Browne
  • Badou Jack
  • Callum Johnson
  • Eleider Alvarez
  • Anthony Yarde

Arum furieux contre le juge qui a marqué pour Hart

« Il y en qui ne le savent pas, je fais la promotion de Hart. Mais ce juge devrait être interdit de marquer un combat », a déclaré, furieux, Arum à ESPN.com sur le juge qui a marqué 95-94 pour Hart. «Comment pouvez-vous marquer ce combat pour Hart comme ça? Ce fut un combat formidable, bon pour la boxe, un bon combat d’action, et puis vous avez un putain de juge qui met n’importe quoi. »

Heureusement, les deux autres juges ont annulé le seul juge qui avait fait gagner Hart. Il aurait été dommage que Smith Jr. perde la nuit dernière, car cela aurait provoqué un énorme tollé auprès des fans.

Après le combat, Hart a révélé qu’il s’était blessé à la main droite la semaine dernière. Il a dit qu’il ne veut pas utiliser cela comme excuse pour expliquer pourquoi il a perdu le combat.

«Je me suis blessé à la main droite il y a une semaine. Vous pouvez voir que c’est foiré. Je ne veux pas m’excuser parce que Joe a mené un grand combat », a déclaré Hart.

C’est fort possible que Hart se soit blessé la main droite, il n’y a aucune raison qui l’oblige à raconter des bobards, compte tenu de la disparité qui existait entre la façon avec laquelle il a combattu samedi soir, qui ne ressemblait en rien à ses précédentes bagarres où il ne reculait pas mais oeuvrait plutôt dans le rôle de l’agresseur.

Le combat était trop unilatéral pour qu’il y ait un match revanche, et Top Rank n’envisagera probablement pas de remettre ces deux-là ensemble. Smith Jr. doit ensuite combattre quelqu’un comme Buatsi, Callum Johnson ou Gvozdyk.

Le plan de match de Hart était évident tout de suite: il essaierait de bouger beaucoup et de rester loin de la puissance considérable de Smith. Mais Smith, bien qu’il ait raté sauvagement avec de nombreux coups de poing, a également atterri plusieurs tirs vraiment féroces.

Heureusement, cette fois, la décision n’a pas totalement noirci la fiche du boxeur. Au lieu d’avoir gagné par décision unanime, Joe Smith a été déclaré victorieux par décision majoritaire.

Cette victoire de Smith lui vaut donc le titre NABO des mi-lourds et une possible bataille contre le vainqueur du combat entre Eleider Alvarez et Michael Seals, le samedi 18 janvier, au Turning Stone Resort Casino, de Verona, dans l’État de New York.

Si Smith veut se classer parmi les boxeurs de l’élite, il lui faudra éventuellement obtenir des victoires sur des rivaux comme Oleksandr Gvozdyk, Anthony Yarde, Callum Johnson, Badou Jack, Marcus Brown, Gilberto Ramirez et… pourquoi pas? Dimitry Bivol et Artur Beterbiev, même si ses chances seront bien moindres contre ces deux-là.

Smith est un boxeur qui sait plaire à la foule grâce à son style fougueux qui ne recule pratiquement jamais devant personne. Il n’est pas le meilleur boxeur sur cette basse terre, mais il est un amuseur public reconnu surtout pour sa force de frappe. Et partout où il passe, il remplit les salles.

Dans sa rencontre contre Hart, il n’a jamais laissé le temps à son rival d’établir sa stratégie en conservant une pression constante sur lui. Si bien qu’au septième engagement, il l’a envoyé au tapis.

A LIRE : Joe Smith Jr. affronte Jesse Hart samedi 11 janvier





2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s