Robert Helenius vs Adam Kownacki – Aperçu

Publié par

Il existe une stratégie de reproduction chez certains animaux appelée Neoteny. Chez ces animaux, les caractéristiques larvaires sont étonnement conservées par les adultes sexuellement matures. L’un des exemples les plus connus est l’Axolotl, une salamandre tigrée qui ne vit qu’au Mexique. Elle conserve ses branchies larvaires et son mode de vie entièrement aquatique tout au long de sa vie, car l’environnement autour du lac où elles vivent est trop dur pour qu’elles survivent. C’est cet avantage de conservation qui leur confère des traits larvaires et juvéniles.

De nombreux combattants conservent des habitudes et des traits juvéniles comme quand ils oeuvraient en amateur, souvent à leur détriment, même si très peu d’entre-eux deviennent célèbres.

Le poids lourd Adam Kownacki (20-1, 15 KO), est un homme qui, non seulement refuse de se défaire de ses mauvaises habitudes, mais qui ressemble aussi à un petit obèse. Si vous regardiez au-delà du visage, du physique et d’un manque total de défense, vous verriez un rythme de travail incroyablement absurde, des mains lourdes mais un bon menton, bien qu’il vient d’être assommé durement avec de sérieux coups de marteau.

kownacki-helenius-fight (21)

Dans un combat diffusé sur Fox depuis le Barclay’s Center à Brooklyn, ces traits juvéniles n’étaient pas censés lui poser de problèmes contre ce qui aurait dû être un combat facile face à Robert Helenius, âgé de 36 ans (30-3, 19 KO).

Helenius s’est fait un nom il y a près d’une décennie en amidonnant plusieurs prétendants, mais en gâchant ensuite sa carrière en raison de blessures, sans parler de sa perte par arrêt contre le Français Johann Duhaupas et l’Américain Gerald Washington. Si l’on en croit sa forme récente, Kownacki n’aurait normalement pas dû avoir de mal à submerger et écraser The Nordic Nightmare.

Kownacki a ouvert le combat comme il le fait toujours, en se précipitant sur son adversaire et en le forçant à se battre sur le pied arrière. Le rythme précoce était rapide, et Kownacki a ajouté des coups de poing à l’arrière de la tête. Des coups bas durant les corps à corps en ont inévitablement résulté. Kownacki prenait toujours le dessus dans l’action, mais on voyait clairement Helenius surveiller son adversaire et, par moment, viser pour l’attraper avec des mains droites dures, qui étaient distribuées entre la tête et le ventre généreux du Polonais.

Au 3ème tour, les mains droites d’Helenius au corps ont attiré l’attention de l’entraîneur Joe Goossen, intervenant pour Fox, et qui a souligné qu’elles forçaient à chaque fois Kownacki à réfléchir. Tard dans le round, Kownacki a précipité les fesses d’Helenius dans un coin, mais le vieil homme s’est montré trop habile, pivotant rapidement, sinon gracieusement, hors de sa route pour attraper Kownacki sur le côté de son visage grand ouvert avec une courte mais solide main droite. Kownacki a été secoué, mais il recommençait immédiatement à frapper. La foule, pro Kownacki, absolument stupéfaite, avait une vraie bagarre sous ses yeux.

kownacki-helenius-678x381

Les combattants sous pression ont tendance à avoir des stratégies assez simples pour se défendre et Helenius y réussissait très bien. Comme la pression qu’appliquait Kownacki n’a pas réussi à le flétrir, la réponse du Polonais était tout simplement d’en rajouter beaucoup plus et il en a payé le prix fort. Dans ses 20 combats précédents, cela avait parfaitement fonctionné pour Kownacki. Mais cette nuit-là, il était face à un géant qui cognait terriblement fort.

Kownacki a démarré le 4ème comme les précédents, en se précipitant encore sur Helenius, le bloquant dans un coin. Helenius savait ce qui l’attendait et a aussitôt pivoté. La tête de Kownacki était complètement sans surveillance à ce moment-là, lorsque le droit sournois d’Helenius s’est écrasé à la maison, laissant tomber le Polonais sur le cul.

Le coup de poing était si furtif que l’arbitre expérimenté David Fields l’a complètement raté en ne comptant pas Kownacki. Le Polonais s’est levé rapidement, mais l’attaque suivante d’Helenius ponctuée de gros coups de barre de fer a mis Kownacki à plat sur le dos. Et cette fois, il a été compté. Il s’est malgré tout relevé, mais on voyait qu’il était bancal. Le Finlandais l’a pourchassé autour du ring en jetant tout ce qu’il avait jusqu’à ce que Fields ait été forcé d’intervenir.

Robert-Helenius nb

Ce combat était un éliminatoire. Le gagnant devient donc le challenger obligatoire d’Anthony Joshua. Ces dernières semaines, Kownacki a parlé de Joshua, ainsi que de son désir de combattre le vainqueur du match Tyson Fury – Deontay Wilder. Comme aimait le répéter le cruel Al Swearengen [un célèbre proxénète fan de boxe]: « annoncer vos plans est un bon moyen d’entendre Dieu rire. »

C’est un retour à la planche à dessin qui attend Kownacki et son équipe. Pendant ce temps, Helenius se retrouve avec une carrière rajeunie et de nombreuses options pour poursuivre sa route, qui devraient toutes être lucratives.






A LIRE : Robert Helenius vs Adam Kownacki: Aperçu de la défaite de Kownacki [08/03/2020]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s