Guillermo Rigondeaux l’emporte sur Liborio Solis dans la douleur et sans convaincre

Publié par

Dans un combat absolument pénible, hué par les fans de boxe durant les 12 rounds complets, Guillermo Rigondeaux a battu le furieux Solis par décision partagée très serrée hier soir au Centre PPL, à Allentown, Pennsylvanie. Cette décision a été motivée par le comptage du Vénézuélien au 7ème round, qui a été bien cueilli par Rigondeaux mais empêché de tomber grâce au cordes. Sans cela, le très ennuyeux Cubain n’aurait eu aucune chance de gagner tellement il était mauvais. Triste époque que celle d’aujourd’hui où on ne peut plus jeter des tomates et des sandales sur les boxeurs qui refusent de boxer.

Les fans de boxe ont hué Rigondeaux à s’en perdre les poumons durant tout le combat car, au lieu de se battre, le Cubain a choisi, à partir du 2ème round, de danser et de courir pour fuir les nombreux coups de marteau avec lesquels Solis l’a déjà arrosé depuis la cloche d’ouverture. Malgré les invitations répétées du Vénézuélien à se battre, le double médaillé d’or olympique ne répondait pas à l’appel, préférant ses mouvements de gymnastique et ses allers-retours pour esquiver les tirs de Solis. C’était très moche à regarder car le Vénézuélien n’en pouvait plus de courir derrière lui.

Les scores des trois juges étaient tout aussi moches et injustes. Deux des juges ont marqué le combat par les notes 115-112 et 116-111 pour le Cubain, alors que le troisième, probablement plus expérimenté ou plus honnête, à penché pour Solis en lui attribuant une note de 115-112. On ne sait pas ce que les deux autres juges ont vu dans ce combat pour donner la victoire à Rigondeaux. Malgré le fait que le Vénézuélien ait été compté, c’était un score bizarre compte tenu de la façon avec laquelle Rigondeaux a été martelé du 1er au dernier round.

Après un premier round au cours duquel Rigondeaux (20-1, 13 KOs) a été sévèrement puni, blessé, et était même sur le point d’être arrêter, il a pu tenir le coup et le combat a continué son bonhomme de chemin avec Solis courant toujours derrière lui en le martelant avec des coups de couteau non stop, jusqu’au 7ème round où Solis, âgé de 37 ans (30-6-1, 14 KOs), a été sérieusement touché et compté par l’arbitre expérimenté Benji Esteves. Malgré les énormes crochets gauches qui l’ont envoyé contre les cordes, Solis n’a pas ralenti et est revenu pour continuer son labeur en poursuivant Rigondeaux aux quatre coins du ring.

C’était un combat étrange. Car vous aviez un gars qui cherchait à se battre, qui courait derrière son adversaire et qui frappait sans arrêt, et un autre gars qui ne pensait qu’à esquiver, ne jetant AUCUN coup, occupé durant la grande majorité du combat à fuir et à montrer ses capacités défensives.

Solis était frustré par la réticence de Rigondeaux à s’engager, qu’il a imploré à plusieurs reprises de venir le défier au centre du ring. Rigondeaux avait surtout besoin de se battre au lieu de monter sur son vélo. Sur ses capacités défensives, nous avions eu un aperçu assez net quand il a préféré rester sur son tabouret au 6ème round en décembre 2017 face à Lomachenko.

Avec cette victoire très laide et très discutable, Rigondeaux a maintenu sa carrière en vie hier soir, en remportant le titre vacant mondial WBA (secondaire) des poids coqs.

Face à aux attaques violentes de Solis, Rigondeaux était inopérant durant la plupart des six premiers tours, lançant principalement un coup simple à la fois, avant de remonter illico sur son vélo.

Solis a combattu de manière très agressive durant toute la première partie du combat. Mais après avoir été surpris et goûté à la puissance de Rigondeaux au 7ème tour, il s’est mis en mode prudence pendant quelques secondes, mais pour revenir fort et continuer le combat avec la même détermination.

Les crochets de Rigondeaux était formidables quand il a chronométré ses coups pour envoyer Solis contre les cordes. Le Vénézuélien n’est pas tombé, mais il était logique qu’il soit compté car il a clairement été retenu par les cordes. Les coups puissants de Rigondeaux dans cette catégorie de poids était encore plus dévastateurs.

Le combat s’est glissé dans un match d’échecs ennuyeux que la foule a vraiment détesté. Le public a sifflé le manque d’action de Rigondeaux mais le boxeur cubain n’en avait cure.

« Je m’en fiche complètement », a déclaré Rigondeaux lorsqu’on lui a demandé s’il se soucie de ce que les fans ont pensé de lui et la manière avec laquelle il a été hué durant la totalité du combat.

« Regardez ce que les huées des fans m’apportent », a-t-il rétorqué en montrant sa nouvelle ceinture. Sans convaincre. Il est évident que si Solis n’avait pas été compté dans le 7ème round, la victoire était pour lui haut la main.


A LIRE : Guillermo Rigondeaux vs Liborio Solis le 8 février sur la carte Gary Russell Jr. vs Tugstsogt Nyambayar [6/01/2020]

A LIRE : Guillermo Rigondeaux veut combattre Naoya Inoue en 2020 [9/01/2020]


5 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s