Le guerrier Orlando Salido a dû sortir de sous terre après un ko pour arrêter Aristides Perez [Vidéo]

Orlando Salido fait des combats passionnants. Des miracles. Même quand il finit sur la toile. Avec une éventuelle revanche contre Vasyl Lomachenko pour plus tard cet été, Salido a survécu à un knockdown pour arrêter Aristides Perez au 8ème, devant une foule en délire au Palenque del Expo dans la ville natale de Salido, Ciudad Obregón, Sonora, au Mexique.

salido

Salido s’améliore à 44-13, dont 31 KO, tandis que Perez tombe à 30-10, dont 16 KO. Avec cet exploit, la funeste série sans victoire de Salido a été enfin cassée. Ce n’est pas qu’il ait perdu lors de ses précédents combats. Ce sont des guerres qu’il a livrées et gagnées mais notées match nul par les juges. C’est la malédiction de Salido. Il y a des combattants comme ça qui savent qu’ils ont cette guigne en eux, à l’instar du courageux Frans Botha. Regardez les combats de Botha contre Briggs, contre Etienne, ou encore en 2014, contre Sonny Bill Williams, une victoire volée ouvertement malgré les hurlement du public. Une honte. Idem lors de la revanche de Salido et Martinez, notée match nul, comme son tout dernier combat contre l’invaincu et non moins guerrier Francisco Vargas, qui a fini méconnaissable, le visage comme un hamburger. Des combattants comme Botha ou Salido ont été clairement volés mais ils gardent la tête haute. Ils savent que le public aussi était là, que les gens ont vu et qu’ils peuvent encore voir en cas de doute.

Au départ, Salido devait combattre le Thaïlandais Amphon Suriyo. Mais le visa pour entrer au Mexique lui a été refusé. Perez a alors pris le combat jeudi matin, arrivant à Ciudad Obregon tard dans la soirée. Salido, âgé de 36 ans, n’a pas combattu depuis le 4 juin dernier, où il a lutté pour un match nul majoritaire en 12 rounds contre Francisco Vargas dans ce qui a été considéré comme la «Lutte de l’année» de 2016. Après une période de repos, Salido était sur le point de remonter sur le ring vers novembre ou décembre, mais une blessure au dos lors d’un d’entraînement a grillé ses plans.

Le coriace Perez a vraiment montré quelque chose au début, en atterrissant des coups puissants sur Salido, même si c’est Salido qui a décroché les coups les plus dévastateurs au cours des deux premiers tours. Au premier tour, Salido a blessé Perez presque immédiatement avec une grosse main droite qui l’a envoyé voler dans les cordes. C’était un tour unilatéral avec Salido avançant et clouant Perez avec de grands coups.

Mais Salido avait l’air beaucoup plus lourd que Perez. Il ne serait pas surprenant que Salido soit proche de 150 livres après avoir réhydraté parce qu’il avait l’air extrêmement lourd, lent et léthargique. Ce n’était pas le Salido que nous avions vu dans ses luttes passées contre Francisco Vargas et Roman Martinez. C’était un Salido qui souffrait de rouille et d’inactivité depuis les 11 derniers mois. Il y a des combattants qui réussissent quand ils sortent de l’anneau pendant un an ou plus à la fois. Salido ne semble pas être l’un d’entre eux.

Ce n’était pas l’un des meilleurs efforts de Salido dans sa longue carrière de boxe de 21 ans. Salido n’avait pas l’air dans sa meilleure forme par rapport à son dernier combat contre Francisco Vargas il y a 11 mois, en juin 2016.

À mi-chemin du troisième tour, Perez recule puis charge un grand uppercut qui a envoyé Salido sur la toile. Tout le monde était ahuri. C’était une sorte de coupe-vent droit foudroyant à la mâchoire. On voyait arriver le poing que Perez a lobé d’en bas non loin du genou et remonter comme s’il voulait arracher la tête de son adversaire. Sonné, Salido a tenté de se lever, mais a préféré poser son genoux pour être compté et se remettre du coup de poing.

salido-ko

Lorsque Salido a repris ses esprits, il s’est levé mais on votait bien qu’il souffrait encore beaucoup. Perez a essayé de l’éliminer avec d’autres coups supplémentaires sur la tête, mais il n’avait pas le pouvoir de le sortir de là. Salido a eu de la chance que Perez ne soit pas plus grand, plus fort et plus talentueux, car il aurait été en difficulté s’il avait été dans le ring avec quelqu’un comme Miguel Berchelt, Takashi Miura ou Vasyl Lomachenko. Il a fallu trop longtemps à Salido pour se remettre du coup de Perez. Il aurait été certainement assommé par quelqu’un avec du pouvoir et / ou du talent.

Pas intimidé, Salido a continué l’attaque pendant la dernière minute du tour, forçant même Pérez à reculer contre les cordes tout en le bombardant de coups. Au fur et à mesure que la lutte progresse, Perez a commencé à comprendre. Il a pourtant combattu en « poussée » lui aussi, mais il a dû faire face aux attaques implacables de Salido à la tête et au corps.

Après la fin du septième tour, Perez a décidé qu’il ne voulait pas continuer. Son coin l’a annoncé à l’arbitre Francisco Labiaga qui a aussitôt compté Perez quand il a choisi de rester sur son tabouret. Plutôt que de raccourcir le combat, comme ça se fait au Mexique, Labiaga a administré un compte de huit au début du huitième round, en comptant Perez assis sur son tabouret jusqu’à 10 secondes.

perez-salido

Ce qui est curieux, c’est que Perez luttait raisonnablement bien au 7ème. On n’a pas compris pourquoi il a décidé de quitter le combat. Perez a même railler Salido durant ce même dernier round après avoir été frappé avec quelques crochets de gauche. Il secouait la tête comme pour dire à son adversaire qu’il ne lui faisait pas mal. Ce n’était pas non plus le type de tour unilatéral où on voit un boxeur choisir de rester sur son siège comme l’a fait Perez. Pourquoi Perez a-t-il abandonné, ça reste un mystère.

Maintenant que le combat de Perez est terminé, il sera intéressant de voir si Top Rank, qui promeut Lomachenko, et Zanfer Promotions, qui favorise Salido, seraient d’accord pour finaliser une revanche entre eux vers la fin août ou début septembre, car leur première rencontre avait largement rapporté. On saura dans les prochains jours si la revanche entre Salido et l’ukrainien Lomatchenko aura lieu.

Le brillant Lomatchenko, considéré comme un génie par les amateurs de boxe, a été complètement dépassé par l’expérience et la puissance de Salido, perdant un combat qu’il n’a pas su du tout contrôler, et subissant ainsi sa première défaite chez les professionnels. Une tâche sur son cv, une transparence ineffaçable.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s