Omar Figueroa vs Robert Guerrero le 15 juillet

En ce qui concerne la poursuite de sa carrière, Robert Guerrero a pris la direction de l’est. Le boxeur a annoncé qu’il fera son retour dans l’enceinte contre Omar Figueroa dans un affrontement de poids welter qui servira d’événement principal depuis le Colisée de Nassau à Long Island, à New York. Il n’y a pas eu de gala de boxe dans cette arène depuis le combat de Mike Tyson en 1986.

Guerrero (33-5-1, 18 KO) sort d’une série de deux pertes sur décision contre Danny Garcia alors invaincu en début d’année 2016 dans un combat qui a été contesté pour le championnat WBC welterweight, puis contre David Peralta en août dernier. Sur son combat contre le jeune invaincu Omar Figuroa, Robert Guerrero est cette fois sû de son coup.

« Omar et moi aimons exploser à l’intérieur, ce qui devrait faire un bon divertissement. Mais Omar va découvrir le 15 juillet qu’il est confronté à un homme qui a son dos contre le mur, et qu’il va tout laisser tomber dans le mur « , A déclaré Guerrero dans un communiqué. Je vais donner aux millions de fans de boxe qui regarderont un combat qu’ils n’oublieront jamais. Ce sera une guerre mexicaine classique et je serai en tête.  »

Figueroa (26-0-1, 18 KOs) ne s’est pas battu depuis depuis décembre 2015, quand il a gagné une décision à l’unanimité sur Antonio DeMarco. Il détenait précédemment le titre mondial WBC à 135 livres avant de sauter de division. À 34 ans, ce pourrait être la dernière occasion de Guerrero de revenir sur un ring pour un autre titre mondial.

guerrero-figueroa

Ces deux gars sont des guerriers. Les deux se présentent en face de leur adversaire et lancent. Ni l’un ni l’autre ne sait enfourcher une bicyclette quand les choses se corses. Ils sont tous deux vraiment, vraiment de vrais gros guerriers, au sens historique des grands combattants mexicains. Robert Guerrero est six fois champion du monde. Il a occupé des titres dans chaque organisation. Il a été un champion dans quatre divisions de poids plume, poids super plume, poids léger jusqu’au poids welter et ce combat sera contesté dans la division poids welter. Il a un énorme CV, a fait face à Floyd Mayweather, Keith Thurman, Danny Garcia, le redoutable Salido, Juan Manuel Marquez, etc. Il est l’un des véritables champions de sa génération et ses combats sont un bonheur à regarder. Il a été formé par son père Ruben Guerrero et Ruben voudrait vous dire quelques mots:

« Oui, monsieur, tout ce que je dois dire, c’est que je tiens d’abord à remercier tous les fans qui nous ont soutenus depuis des années. Ce sera un grand combat. Ça va être une guerre comme vous l’avez dit. Nous allons être prêts et c’est tout ce que je dois dire. C’est un combat que nous voulions et ça va être super pour les fans qui ne doivent pas manquer ce combat. Omar est invaincu. Omar est un enfer sur un ring. Il perpétue l’esprit mexicain des combattants dignes de ce nom et rien que pour cela je l’en remercie. Comme vous l’avez dit, ce sera un combat formidable. »

Omar Figueroa est une petite machine de guerre qui ne paie pas de mine. Il avance pour se battre tout le temps et, si vous regardez bien, il est assez maladroit, avec la façon qu’il a de changer de position constamment, comme s’il cherchait la bonne à chaque fois, tout en jetant des coups. Son travail sur les jambes, le type de pression qu’il met et le volume de coups de poing qu’il déclenche, fait de lui l’un des gars pour lesquels il faut être super prêt. Il est également un combattant de l’intérieur qui bloque les corps de ses adversaires et jette sur eux une pluie de coups en attendant une chance de contrer. Figueroa est un frappeur à gros volume avec un menton en fer. Sur ses 16 derniers combats, il en a remporté dix avant la limite.

Robert Guerrero est ce même type de combattant, qui envoie beaucoup de coups de poing et aime lancer des balles lourdes et rapides jusqu’à la fin, jusqu’à ce que l’arbitre l’arrête en lui tapotant sur l’épaule. Il est tellement occupé qu’il n’entend jamais la cloche.

« Je suis très content que ce combat ait lieu. Je me suis entraîné comme je l’ai dit et j’ai fait tous les devoirs que je devais faire » a déclaré Guerrero. Je me sens bien. Le poids ne devrait pas poser de problème, c’est simplement que vous ne savez jamais ce que le camp d’entraînement va apporter.

C’était une folie que Guerrero soit passé à 66 kg. Il aurait dû rester dans sa classe de poids. Ses proches l’avaient traité de fou quand il a pris cette décision. D’ailleurs, durant ses combats, quand son père lui dit quelque choses dans le coin durant les pauses, ça va dans une oreille et ça ressort par l’autre. Il n’a toujours fait qu’à sa tête.

 

Catégories :Actualité

Tagué:,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s